Depuis la mise en place des réseaux sociaux et la démocratisation des cellulaires, le harcèlement s’est étendu de la vie étudiante et professionnelle à la sphère privée. Bien qu’ayant déjà pris des mesures pour protéger ses utilisateurs, Facebook a encore multiplié les initiatives dans ce sens.

Des outils ayant intégré les problématiques liées au harcèlement

Grâce à la nouvelle mise à jour, chacun pourra signaler un contenu offensant envers une personne, sans que cette dernière ait à agir. Les jeunes souffrant de harcèlement n’osent souvent pas réagir. Grâce à cette fonctionnalité, leurs amis, leurs familles, ou les personnes ne cautionnant tout simplement pas le harcèlement auront les moyens de les défendre. De plus, ce signalement restera anonyme, la personne prenant en charge « la cyberprotection » n’aura donc pas à craindre de représailles.

Pour les utilisateurs souhaitant directement prendre en charge un contenu offensant, ou insultant les concernant, des possibilités supplémentaires ont aussi été pensées. Il sera désormais possible de supprimer ou cacher plusieurs commentaires en même temps. La possibilité de cacher est particulièrement intéressante, car elle permettra aux jeunes de se protéger sans que l’agresseur ne puisse le savoir.

Un Facebook plus responsable…

Après avoir déjà développé des fonctionnalités de veille supplémentaires pour protéger les jeunes célébrités de leur plateforme, les responsables du réseau social ont désormais renforcé leur surveillance envers tous les membres. Les attaques personnelles envers les stars ne seront désormais plus tolérées. Aussi, Facebook travaille sur ses algorithmes afin de repérer ou d’empêcher plus facilement les mots offensants d’apparaître dans les commentaires.
Attention néanmoins à ne pas se méprendre, Facebook déclare vouloir rester un espace de discussion critique. Les sanctions pour harcèlement pourront faire l’objet d’un appel. Dans le même esprit, sur le même modèle qu’une cour d’appel, les utilisateurs pourront réessayer de signaler un contenu si le premier essai a été infructueux.

… qui agit également sur la scène «réelle»

Facebook s’est récemment associé avec la National Parent Teachers Association des États-Unis. Ce partenariat, à pour but de réaliser 200 conférences dans les villes de chaque état, pour sensibiliser les familles aux difficultés pédagogiques liées aux nouvelles technologies. Aussi, Facebook a développé un programme de protection et de lutte contre l’intimidation gratuit pour tous les lycées du Royaume-Uni, et a contribué à sensibiliser les jeunes indiens sur la notion de confidentialité sur internet.

Ces mesures seront-elles efficaces ? Des initiatives seront-elles mises en place également au sein de l’Union Européenne ? On vous donne la réponse dans les prochains mois !