Vendredi dernier, Microsoft et Volkswagen ont annoncé leur nouveau partenariat. Ensemble, ils créeront des services de cloud computing pour l’ensemble de la flotte allemande. Dès 2020, près de 5 millions de véhicules seront équipés et totalement connectés grâce à ce nouveau projet. Création du “Volkswagen Automotive Cloud“, approuvé par le Conseil d’Administration du groupe.

Pourtant, le constructeur allemand n’est pas précurseur dans ce domaine. Il y a quelques mois, Volvo annonçait vouloir installer Skype et Cortana dans ses modèles haut de gamme. Volkswagen serait même le dernier grand constructeur automobile à annoncer des plans de voitures connectée basés sur la technologie Azure de Microsoft. On se rappelle aussi de Ford qui a établi un partenariat avec Microsoft pendant plusieurs années. BMW annonçait il y a deux ans son application BMW Connected. Le partenariat Renault-Nissan a également parlé d’un projet avec Microsoft pour créer des services de voitures connectés et autonomes.

Cependant, cette fois-ci on aborde quelque chose de plus fort, selon Michael Ramsey, analyste chez Gartner. Ce partenariat avec Volkswagen est plus ambitieux que les autres accords. C’est le premier qui promet un développement mondial : les autres n’impliquaient pas de véhicules dans chaque marché.

Il explique aussi que “de par sa présence à Redmond (Washington State), le constructeur allemand travaillera plus étroitement avec Microsoft sur le développement de logiciels, en apprenant à faire des mises à jour régulières”. Effectivement, Volkswagen prévoit de s’installer près du siège de Microsoft. Près de 300 ingénieurs travailleront dans ces nouveaux bureaux.

Concrètement, le “Volkswagen Automotive Cloud” facilitera le développement de nouveaux services embarqués, destinés au grand public. Des connexions possibles entre véhicules et un Cloud partagé. Notons aussi que toutes les marques de Volkswagen seront équipées. Notamment Audi, Porsche, Lamborghini, Bentley, Seat, Skoda, Bugatti et Ducati.