Cybersécuritéobjets connectésTechnologie

IoT : la Californie se dote d’une loi pour plus de sécurité

Horizon 2020.

C’est une réelle prise de conscience que la Californie veut imposer aux industriels de l’IoT. Selon TheVerge, dès 2020, une loi entrera en vigueur. Son objectif : obliger les fabricants d’objets connectés à intégrer des systèmes de sécurité minimaux. C’est Jerry Brown, le gouverneur de l’état américain, qui a validé cette nouvelle loi en la signant. Bien que jugée vague pour le moment, voilà ce que cette loi pourrait changer.

Des mesures en priorité pour contrer les actions des hackers. Les objects connectés sont encore trop souvent une cible idéale pour des personnes malintentionnées, qui aimeraient voler vos données. Nous vous donnions récemment 8 conseils pour vous protéger à ce sujet. Concrètement, on peut considérer qu’il s’agit de la fin des identifiants génériques par défaut trop faciles à deviner pour des cyber-pirates. Les constructeurs devront désormais, au minimum, proposer un mot de passe identique. Ils pourront aussi forcer les utilisateurs à définir un mot de passe personnel dès le premier usage.

L’état de l’ouest est souvent précurseur en matière d’avancées juridiques liées aux nouvelles technologies. Notamment avec le projet de neutralité du net : principe fondamental qui garantit l’accès au web de façon égale. De plus, il faut savoir que la Californie représente une part de marché non négligeable pour les fabricants d’objets connectés. On peut imaginer que cette nouvelle loi les amène à se conformer, non pas uniquement pour cet état américain, mais pour l’ensemble du marché. C’est une mesure très positive, bien qu’assez light pour le moment. Elle promet une grande avancée à propos de la sécurité des données. Espérons que d’autres pays s’en inspirent.

Send this to a friend