La Securities and Exchange Commission (SEC) a jeudi 27 septembre annoncé poursuivre Elon Musk suite à des déclarations « fausses et trompeuses. » Il y a quelques semaines le fondateur de Tesla avait annoncé sur Twitter vouloir retirer son entreprise de la Bourse américaine et ainsi rendre l'entreprise privée. Il avait également indiqué que pour cela, le cours de l'action devait atteindre 420 dollars.  Une annonce qui a valu au cours de l'entreprise une belle augmentation, amenant le titre à 380 dollars. Finalement, le 25 août il annonce que l'entreprise reste publique suite à une réunion avec le conseil d'administration.

La codirectrice à la SEC explique « la célébrité d'un dirigeant ou sa réputation d'innovateur technologique ne donnent pas le droit de prendre ses responsabilité à la légère. » La SEC demande également à ce que Musk ne puisse pas diriger une entreprise cotée. La SEC ajoute que les déclarations de Musk créent « une confusion importante sur le marché boursier et nuisaient aux investisseurs. »

L'annonce de la plainte a entraîné une baisse de 11%, amenant l'action de Tesla à 277 dollars jeudi soir. Musk a de son côté répondu en disant « cette initiative injustifiée de la SEC me déçoit et me blesse profondément. J’ai toujours agi dans le meilleur intérêt de la vérité, de la transparence et des investisseurs. L’intégrité est la valeur la plus importante de ma vie et les faits montreront que je n’ai jamais transigé sur ce point de quelque manière que ce soit. » Du côté du conseil d'administration de Tesla, ce dernier explique avoir « pleinement confiance en Elon Musk, son intégrité et son leadership dans la société. »

Le franc-parler de Musk et son utilisation récurrente des réseaux sociaux pour s'exprimer pourrait lui coûter cher et notamment sa place de dirigeant. D'autant plus que ces dernières semaines Musk n'a pas eu un comportement irréprochable, entre la vidéo de lui en train de fumer de la marijuana et la poursuite de l'homme qu'il avait insulté de « pedo guy », la fin d'année risque d'être difficile pour Elon Musk.

Source