Sa découverte est récente. C’était le 19 octobre 2017. À l’époque nous étions même incapables de dire s’il s’agissait d’un astéroïde ou d’une comète. Aujourd’hui une équipe de scientifiques affirme savoir d’où vient la comète Oumuamua.

Il y a pratiquement un an, la nouvelle était perçue comme un coup de tonnerre dans la communauté des astronomes. Un télescope à Hawaï repère ce que les scientifiques pensent être un astéroïde. Il est surnommé Oumuamua, ce qui signifie « messager venu de loin et arrivé le premier ». Cette découverte entre dans l’histoire. Il devient le tout premier astéroïde interstellaire jamais découvert.

Le télescope PanSTARRS 1, chargé d’établir une base de données des objets visibles depuis Hawaï, a immortalisé un point lumineux en mouvement. C’est l’astronome et chercheur à l’université d’Hawaï à Mānoa, Robert Weryk, qui a fait cette découverte en observant les images capturées par le télescope.

Depuis, on sait qu’il s’agit d’une comète. Une nouvelle découverte nous précise d’où elle provient. Les astronomes pensent qu’Oumuamua arrive tout droit d’un système solaire proche du nôtre, avec au moins une grande planète géante gazeuse. C’est ce qui expliquerait qu’il ait été expulsé et lancé à travers l’univers.

Les scientifiques qui travaillent sur la trajectoire de la comète ont dû consulter un énorme lot de données produites par la mission Gaia de l’Agence spatiale européenne. Objectif : localiser précisément les étoiles. Gaia permet aux scientifiques d’identifier les systèmes solaires sources potentiels. Mais aussi de calculer comment les étoiles proches et leur gravité ont tiré l’objet hors de son parcours.

L’équipe a identifié quatre étoiles possibles qui auraient pu donner naissance à Oumuamua : la naine rouge HIP 3757, l’étoile solaire HD 292249 et deux autres étoiles sans surnoms.