C’est une avancée scientifique importante qu’une équipe de chercheurs de Stanford vient de rapporter. Ils ont découvert les cellules souches squelettiques qui donnent naissance aux os, au cartilage et à l’os spongieux qui héberge la moelle osseuse. Cette découverte pourrait un jour aider les médecins à réparer ou à remplacer le cartilage des articulations et à guérir plus rapidement les os brisés.

Les résultats devraient aider à comprendre la nature de l’os humain. Il faut avoir conscience que ce n’est que le début, de nombreuses avancées sont à prévoir. Nous pourrions, un jour, ne plus avoir à nous soucier des fractures graves ou des effets du vieillissement.

Les découvertes ne s’arrêtent pas là : l’équipe a aussi manipulé des cellules souches de type embryonnaire. L’objectif est de les transformer en cellules souches squelettiques. La capacité de faire croître des cellules souches squelettiques “est particulièrement prometteuse, car vous pouvez en cultiver autant que vous le souhaitez” rapporte Clifford Tabin, un généticien de la faculté de médecine de Harvard. Il n’a pas participé à l’étude, mais à pu en mesurer les résultats.

Pour comprendre si les cellules pouvaient se reproduire indéfiniment, les chercheurs ont réalisé une série de greffes de cellules souches sur des souris situées sous la couche externe des reins des rongeurs. Les premiers résultats montrent que les cellules souches squelettiques humaines transplantées se sont développées en os sur les reins des souris.

Les cellules souches de ces os nouvellement développés ont ensuite été transplantées dans une autre souris, où les cellules souches ont de nouveau fait des os. Pour l’instant, l’expérience est concluante.