Astro, l’application de service mail avec un assistant intelligent intégré pour trier vos mails, vient d’être rachetée par le géant de la messagerie instantanée, Slack.

Au premier abord, on pourrait s’interroger sur le fait qu’un service tel que Slack qui soit disant souhaite remplacer les emails veuille acquérir une société comme Astro. Mais en fin de compte ce rapprochement est tout à fait logique. Même si avec ses plus de 50 millions de chaînes créées, Slack devient l’outil collaboratif incontournable, l’application est consciente que le courrier électronique reste primordial dans la communication d’une entreprise.

Astro avait déjà intégré quelques applications intelligentes, comme Astrobot, dans Slack. Cette fonctionnalité permettait notamment d’effectuer une recherche dans ses mails, mais aussi ses chaînes Slack. En combinant les deux équipes, Slack souhaite utiliser les compétences d’Astro pour développer une solution de traitement de mail disponible directement dans l’application de messagerie.

Slack, vers la fin des mails ?

Cependant, dans l’objectif de devenir l’outil indispensable, Slack va définitivement fermer l’application Astro. Le service d’email, ne prend plus de nouveaux clients, et les plus fidèles verront le service s’éteindre le 10 octobre prochain. Cette nouvelle est un coup dur. De plus Astro était une messagerie complète et efficace, il est de plus en plus difficile de trouver un service mail avec autant de qualités.

Slack n’a pas encore donné de détails sur cette collaboration à venir, mais la société à écrit dans un communiqué « nous avons pris des mesures pour intégrer le courrier électronique dans Slack, mais nous sommes maintenant en mesure de rendre cette tâche beaucoup plus simple et beaucoup plus puissante ». Au lieu de continuer à lutter contre le courrier électronique, Slack a décidé de l’intégrer à son système, et surtout de le rendre plus facile à gérer et plus en adéquation avec sa messagerie instantanée.

Pour information, Siècle Digital à ouvert un Slack public, pour le rejoindre c’est par ici.