Qualcomm accuse Apple d'avoir fourni des informations confidentielles à Intel
Technologie

Qualcomm accuse Apple d’avoir fourni des informations confidentielles à Intel

La guerre est vraiment déclarée

La bataille entre le couple Apple Qualcomm se poursuit. Le fabricant américain accuse la firme à la pomme d’avoir fourni des informations sur les modems et autres produits, à son concurrent Intel, comme le rapporte EETimes.

Pour re-situer les choses, Qualcomm équipait depuis plusieurs années, les smartphones de l’entreprise avec ses modems 3G, puis 4G. En 2016, la relation entre les deux s’est dégradée à cause « d’un litige de redevance. » Apple a été le premier à porter plainte contre Qualcomm en 2017, qui a décidé de répliquer en attaquant à son tour l’entreprise de Tim Cook . À partir de 2016, Apple a choisi de travailler avec Intel qui est ainsi devenu le partenaire exclusif de modem du fabricant d’iPhone.

Le problème maintenant, c’est que Qualcomm accuse Apple d’espionnage industriel et plus précisément « d’une campagne pluriannuelle visant à voler les informations confidentielles et les secrets commerciaux de Qualcomm » d’après les informations déposées mardi 25 septembre. Les informations volées auraient ainsi permis à Intel de se mettre à niveau par rapport aux modems de Qualcomm. L’entreprise ne fournit cependant pas de preuves directes par rapport aux accusations.
Un porte-parole de Qualcomm a expliqué « une fois de plus, Apple a trahi ses engagements contractuels et a détourné les droits de propriété de Qualcomm pour améliorer ses performances et augmenter ses bénéfices. » L’avocat de l’entreprise a ajouté « l’utilisation illégale des précieux secrets commerciaux de Qualcomm pour aider un concurrent à rattraper son retard nous nuit et ne doit pas être autorisée à continuer. » Apple et Intel n’ont pas encore réagi de leur côté. En 2017, Qualcomm accusait déjà Apple d’avoir « accidentellement transmis des informations confidentielles à Intel. »

Cette nouvelle accusation devrait ainsi être apporté au dossier en cours. Les deux entreprises devraient se rencontrer devant le tribunal en avril 2019.

De son côté Qualcomm a cet été dévoilé un modèle d’antenne 5G pour smartphone et plus récemment l’entreprise a présenté le Snapdragon 855 gravé à 7 nanomètre. Deux avancées majeures qui place l’entreprise en position de leader face à Intel. Une place que la société entend bien conserver.

Send this to a friend