Digital Études

Le streaming musical représente 75% des revenus de l’industrie musicale

Spotify, Deezer et les autres services ont un bel avenir devant eux !

Ce n’est plus un secret, il n’y a plus beaucoup de personnes qui achètent des CD de manière physique. Avec des services comme Spotify, Deezer ou encore Tidal, écouter de la musique se résume à payer tous les mois un abonnement et écouter de manière illimitée nos musiques favorites. The Recording Industry Association of America, vient de publier un rapport dans lequel elle montre l’évolution de l’industrie musicale en 2018.

En 2018, les revenus totaux de l’industrie ont augmenté de 10% comparé à 2017. Depuis le début de l’année, le chiffre d’affaires atteint 4,6 milliards de dollars contre 4,4 milliards à la même période en 2017. Comme on peut le voir ci-dessous, le streaming représente 75% des revenus aux États-Unis. À lui seul, le streaming génère plus de revenus que la vente de CD, les téléchargements numériques ou encore les accords de licence.

Le streaming musical représente 75% des revenus de l'industrie de la musique
Source : RIAA

Lorsqu’on parle de streaming, cela comprend les abonnements payants à Apple Music, Spotify et tous les autres, ainsi que les sites de radio en streaming comme Pandora ou encore les services de streaming vidéo comme YouTube ou VEVO. Depuis le début de l’année, c’est 3,4 milliards de dollars de revenus qui ont été engendrés aux États-Unis par ces services. Un chiffre en hausse de 28% par rapport à l’année précédente. Même si l’achat de vinyles revient à la mode et que le chiffre d’affaires a augmenté de 13%, ce n’est pas suffisant pour compenser la baisse des revenus des téléchargements et des achats de CD.

Le streaming musical a donc un bel avenir devant lui. YouTube s’est d’ailleurs récemment lancé avec ses offres YouTube Music et YouTube Premium. Cependant, certains acteurs rencontrent des difficultés comme Spotify qui entretient des relations assez tendues avec les grandes maisons de disques, car la plateforme ne rémunérait pas assez bien les artistes dont elle diffuse les morceaux. Les maisons de disques même si insatisfaites par les services de streaming comme Spotify sont à l’heure actuelle obligées de passer par ces derniers, car ils représentent une valeur sûre. Qui sortira vainqueur ?

Send this to a friend