Technologie Transports

Les deux premiers trains fonctionnant à l’hydrogène sont désormais sur les rails en Allemagne

Une première mondiale

Lundi 16 septembre, Alstom a officialisé la mise en service de deux trains bleus nommés Coradia iLint, les premiers trains à fonctionner à l’hydrogène dans le monde. Deux trains sont ainsi mis sur les rails et relient les villes de Cuxhaven, Bremerhaven, Bremervörde et Buxtehude, situées au nord de l’Allemagne. Lors de l’inauguration, le PDG d’Alstom a ainsi déclaré « le premier train à hydrogène du monde entre en service commercial et est prêt pour la production en série. » Il devrait atteindre 140km/h et peut parcourir 1000 kilomètres avec un plein.

Côté fonctionnement, l’hydrogène liquide est transformé à partir d’un conteneur en acier dans la gare de Bremervörde. L’hydrogène est ensuite stocké sur les toits des trains. L’hydrogène et l’oxygène stockés sont ensuite transformés en électricité grâce à des piles à combustibles, ce qui permet « l’élimination des émissions polluantes liées à la propulsion. » L’énergie économisée est elle stockée dans des batteries au lithium ionique, situées dans le train.

Même si cette technologie est plus coûteuse, elle reste néanmoins plus écologique. D’ici 2021, 14 autres trains devraient être livrés en Basse-Saxe. Alstom avait commencé à tester ces trains il y a un peu plus d’un an. C’est donc un des nouveaux moyens de transports qui s’ajoute à la liste des transports donc l’objectif est zéro pollution.

En France, le gouvernement a déclaré vouloir que le premier train à hydrogène soit sur les rails d’ici 2022. Le PDG de la SNCF expliquait il y a quelques jours que d’ici 5 ans les premiers trains autonomes devraient fonctionner et des trains verts devraient prochainement être mis en service.

Send this to a friend