Uber a annoncé hier à TechCrunch qu’elle développait son propre algorithme d’estimation de trafic pour améliorer l’expérience utilisateur et la satisfaction client. La qualité de service a toujours été dans les valeurs de la startup, qui teste cette fois-ci sa propre technologie de trafic.

Plus précise, elle pourra donner aux utilisateurs une estimation réelle du temps d’attente avant d’avoir un chauffeur disponible ainsi qu’une estimation de l’état du trafic par 3 couleurs différentes, bleu, orange et rouge. Cette dernière couleur représentant un trafic très ralenti. Ce test, déjà effectué sur les applications des chauffeurs sur Android a été étendue à tous les chauffeurs et certains utilisateurs iOS.

Dans la même catégorie

Uber-estimation-trafic

L’application donnera donc aux utilisateurs une estimation du temps d’attente en vue de l’état du trafic général. Basée sur les données de plus de 10 milliards de trajets, celles des chauffeurs en temps réel ainsi que des informations générales de trafic, l’objectif d’Uber est avant tout de permettre davantage de précision pour ses utilisateurs et qu’ils ne considèrent plus l’attente comme un irritant. Plus de transparence et d’indication à l’utilisateur pour qu’il puisse estimer lui-même s’il est intéressant de prendre un Uber pour son trajet ou plutôt de prendre un vélo ou un scooter comme l’indiquait un porte-parole à TechCrunch.

Cela permettra également à l’application de moins dépendre de Google, les relations entre les deux parties étant de plus en plus en concurrence avec la récente annonce de Waymo, entreprise du groupe Alphabet qui détient également Google, de lancer son service de voitures autonomes.