D’après un sondage de l’American Automobile Association, 63 % des Américains ne se sentiraient pas en confiance lorsqu’ils marchent, font du vélo ou partagent la route avec un véhicule autonome. Dans cette optique et afin d’améliorer la confiance des piétons dans ces véhicules, Jaguar y a ajouté des yeux.

THE VIRTUAL EYES HAVE IT

Ces derniers agissent comme de vrais yeux, même s’ils ne voient rien. Ils suivent les mouvements des objets, des humains grâce aux caméras et aux capteurs LiDAR. D’une certaine manière ces yeux communiquent avec les passants en leur indiquant “oui je vous ai vu”. Une idée qui peut paraître farfelue, mais qui au final ne l’est pas tant que ça. Lorsque nous traversons la route, nous regardons à droite et à gauche et essayons d’avoir un contact visuel avec le conducteur afin d’être sûr de ses intentions. Ce test permet à l’entreprise de comprendre quelles informations les voitures autonomes doivent partager avec les piétons et les utilisateurs afin que ces derniers fassent confiance à la technologie.

Jaguar a effectué des tests à Coventry avec des voitures autonomes traditionnelles et d’autres avec des yeux. Sans dévoiler les résultats, l’équipe a simplement expliqué que les yeux sur la voiture ont permis aux piétons « de faire confiance au véhicule, de manière plus instinctive lorsqu’ils essayaient de traverser la rue. »

Une initiative intéressante donc, d’autant plus qu’avec les récents accidents mortels de Tesla et Uber impliquant des voitures autonomes, les usagers ne sont pas pour voir ces véhicules sur la route et encore moins monter dedans. Cependant, en fonction de l’âge, la population a plus ou moins confiance dans cette technologie. Par exemple, les millenials sont 56% à faire confiance aux voitures autonomes alors que les personnes de la génération Baby-Boomer sont seulement 23 %.