La société-mère de Google, Alphabet vient d'annoncer qu'une filiale de Waymo, nommée Huimo était installée en Chine. Une décision qui ne parait pas étonnante, car le pays est enclin à l'avancement du développement des voitures autonomes. Il y a quelques mois, la Chine a donné le feu vert à Baidu pour tester ses voitures autonomes.

Google a en mai dernier enregistré la société Huimo Business Consulting à Shanghai. Le capital de la société atteint 3,5 millions de yuans, soit environ 508 000 dollars et le directeur de l'entreprise n'est autre que John Krafcik, le PDG de Waymo. D'après les informations communiquées, l'entreprise devrait travailler sur le design, la conception et les tests de certaines pièces, mais également se concentrer sur le conseil en affaires et en logistique. Cependant, Google ne compte pas lancer un service de transport autonome en Chine. Des employés travaillent dans cette société, mais Waymo a refusé de donner plus d'informations sur les projets de la société. Une annonce qui vient confirmer l'envie de Google de réintégrer le marché chinois assez rapidement. En début de mois, nous vous informions que Google allait lancer un moteur de recherche censuré en Chine. Une annonce qui a suscité de nombreuses polémiques, notamment auprès des employés.

Des acteurs comme Baidu, Didi Chuxing ou encore Alibaba ont déjà bien avancé en Chine avec les voitures autonomes. Google va donc être confrontée à une concurrence accrue, mais surtout à des problèmes notamment liés à la cartographie des villes. Google a toujours utilisé ses propres cartes pour ses voitures autonomes, mais en Chine l'application mobile Google Maps n'est pas disponible.