Chipotle lance un accélérateur pour la FoodTech et l'agriculture
Insights

Chipotle lance un accélérateur pour la FoodTech et l’agriculture

Un prolongement de l'ADN de la marque

Un bon titre start-up nation, mais qui résume bien les projets de la chaîne de restauration Chipotle. Cette dernière a annoncé lancer un accélérateur centré sur les sociétés qui innovent dans le secteur alimentaire, et agricole. Ce programme s’appelle le « Chipotle Aluminaries Project » et sera soutenu financièrement par la fondation de la marque.

Les entreprises sélectionnées vivront sept mois d’accompagnement et de financement. « Chipotle s’est engagé pour l’avenir de l’alimentation avec intégrité depuis l’ouverture de son premier restaurant il y a 25 ans. En parrainant le Chipotle Aluminaries Project, nous cherchons à faire progresser le travail de la prochaine génération d’entrepreneurs qui disruptent le paysage alimentaire, » a précisé Brian Niccol, CEO de la société, dans une déclaration.

Dans les faits, Chipotle est à la recherche d’entreprises ou de projets à but non lucratif pour se joindre à son programme. Pour l’instant, l’enseigne travaille avec Uncharted qui est un accélérateur centré sur des sociétés qui répondent d’une manière ou d’une autre à des problématiques sociales. Parmi les mentors du Chipotle Aluminaries Project, on retrouvera Kimbal Musk, frère du célèbre Elon Musk qui possède plusieurs restaurants, mais également Richard Blais, un grand chef cuisinier. Pour ce qui est des investissements, la fondation de la chaîne apportera une enveloppe de 200 000 dollars comme l’a précisé BuzzFeed dans un article. De plus, la société est plus qu’ouverte à l’acquisition de tout projet qui lui permettra d’améliorer sa création de valeur.

D’une manière générale, Chipotle est connue pour ses engagements sur l’agriculture durable, ou l’écologie. Il est intéressant de voir l’enseigne passer à l’étape supérieure en ne faisant plus que soutenir ceci, mais en devenant elle-même actrice. L’agriculture verticale pourrait être un projet à soutenir, même si cette ‘industrie’ est déjà assez avancée.

Reste à voir si cette initiative pourrait motiver d’autres marques à faire de même. Car au-delà de l’argument marketing, nos distributeurs en France pourraient soutenir une agriculture qui se meurt.

Send this to a friend