Selon le toujours très bien renseigné média américain Bloomberg, YouTube verserait à certains de ses meilleurs créateurs des montants considérables (on parle de somme allant jusqu’à six chiffres !) pour utiliser et promouvoir certaines de ses nouvelles fonctionnalités qui visent à développer ses revenus ailleurs que dans la publicité. 

La guerre (enfin) finie entre YouTube et ses stars ?

Depuis le début d’année notamment et la mise en application d’une nouvelle règle de monétisation, YouTube s’était attiré les foudres et la colère des Youtubeurs. Ils reprochaient au réseau social de leur reverser une trop faible part des revenus publicitaires générés par leurs contenus. À cela s’est ajoutée la crainte de ces mêmes Youtubeurs de voir leurs bénéfices (déjà trop faibles à leurs yeux) dégringoler face à l’essor des adblockers et leur impact conséquent sur l’argent récolté et donc redistribué par Youtube chaque année.

Le cercle vertueux destiné à contenter la plateforme et ses créateurs se retrouvait donc fragilisé. La réponse de YouTube est arrivée il y a quelques semaines avec l’apparition de nouvelles fonctionnalités telles que les abonnements pour des contenus exclusifs ou les commentaires épinglés pour les utilisateurs. Le nouveau Super Chat permet par exemple aux fans d’une star de payer pour mettre en avant leurs messages dans des flux en direct.

Bien qu’elles soient encore réservées aux chaînes de plus de 100 000 abonnés, ces fonctionnalités offrent des marges de profit plus élevées à YouTube ainsi qu’à leurs producteurs de contenus. D’où l’intérêt de les “encourager” via ces créateurs qui recueillent les plus grosses audiences sur le réseau social afin de les démocratiser. 

Instagram s’était positionné pour “recruter” des Youtubeurs

Ce réveil de la part de YouTube tombe à point nommé. En effet, les concurrents du géant de la vidéo n’avaient pas attendu longtemps pour profiter de la tension entre le réseau et ses stars. Instagram notamment, désormais armé d’une alternative plus que crédible à YouTube avec IGTV, aurait déjà approché certaines têtes d’affiches du réseau social vidéo par excellence afin de les inciter à rejoindre leur plateforme moyennant là encore des “salaires” à rallonge.

Les réseaux Twitch et Patreon d’Amazon ont également invité les Youtubeurs à se rapprocher de leurs plateformes avec des alternatives à la publicité. Ils proposent aux producteurs de contenus de mettre en place des abonnements payants pour les fans qui souhaitent un accès rapide à la programmation des vidéos ou encore d’avoir la possibilité d’utiliser certains symboles dans les tchats.

Un changement de modèle pour YouTube ?

Alors qui sont ces Youtubeurs qui reçoivent ces généreuses dotations pour développer ces nouvelles fonctionnalités ? Impossible de le savoir pour le moment. Ce genre d’accord étant précieusement gardé secret. Les Youtubeurs stars représentent une source considérable d’audience et de revenu pour la société détenue par Google qui se doit donc de les choyer pour les conserver. Cependant, est-ce que la formule d’abonnement payant peut-être bien accueillie par un public habitué depuis des années à consommer du contenu gratuitement ? 

C’est l’une des questions à laquelle devra répondre YouTube dans le futur. L’objectif étant de continuer à développer un business qui l’a placé comme leader du classement mondial des plateformes vidéos.