Réseaux Sociaux

Facebook demande aux gestionnaires de pages de compléter un processus d’autorisation

Une mise en application d’ici la fin du mois d’août.

Dans une volonté de “garantir que les connexions sont authentiques et plus transparentes”, Facebook annonce demander une autorisation de publication de page. Si le déploiement sera très rapide dans un premier temps aux États-Unis et pour les gestionnaires de page(s) ayant un nombre important de fans, il y a fort à parier que le procédé a valeur de test et qu’il pourra être étendu à d’autres types de pages ou pays.

Dès la fin du mois d’août, les administrateurs de ces pages seront en effet invités à compléter un processus d’autorisation (aussi appelé « Page Publishing Authorization »). Ce procédé empêchera la gestion d’une page à l’aide d’un compte fake, “falsifié ou compromis”. Il sera impératif de sécuriser son compte avec une authentification à deux facteurs et de confirmer son pays de résidence. Ce type d’authentification rend plus difficile le piratage de son compte par un tiers et constitue une pratique exemplaire pour Facebook.

Autorisation de publier sur Facebook
@Facebook

Un avis en haut de son flux d’actualités signifiera à toute personne qui gère une page, de démarrer le processus qui ne prend que quelques minutes. Lorsque les propriétaires de pages cliquent, un message leur indique pourquoi cela se fait et quelles mesures ils doivent prendre. Sans finalisation, impossible de publier le moindre contenu sur le réseau social.

Cela ne s’arrête pas là. Pour ceux qui visitent simplement une page, ils seront bientôt en mesure de voir plus d’informations sur son historique et sur son auteur, comme l’emplacement du pays principal des gestionnaires de page ou l’historique de la page. Aussi, si le nom de la page a été modifié ou s’il a été fusionné avec une autre page, vous pourrez consulter un journal de ces mises à jour.

Nouvelles informations de page Facebook
@Facebook

Instagram n’est pas en reste puisque des fonctionnalités similaires seront mises en place également dans les comptes à forte audience au cours des prochaines semaines.

Ces changements illustrent les efforts de transparence de Facebook. « Notre objectif est d’empêcher les organisations et les individus de créer des comptes qui induisent les gens en erreur quant à leur identité ou à ce qu’ils font« , indique Facebook.

Les changements font notamment suite à la récente information selon laquelle Facebook avait trouvé des preuves de campagnes d’influence possibles sur la Russie sur son réseau.

Send this to a friend