Réseaux Sociaux

La fonctionnalité de mentorat arrive sur certains groupes Facebook

Pour le moment il s'agit de bénévolat

Il y a quelques mois, Facebook présentait un dispositif de mentorat gratuit mis en place sur la plateforme : Mentorships. Ce dernier est aujourd’hui étendu au groupe et les premiers à en bénéficier sont les personnes âgées de plus de 18 ans faisant partie d’un groupe traitant de la parentalité, du développement personnel ou du développement professionnel, comme l’explique Facebook dans un article de blog.

Avec plus de 200 millions de personnes membres d’un groupe sur Facebook, il n’est pas étonnant que le réseau social déploie cette nouveauté aux groupes. Il en existe de nombreux traitant de sujets divers sur lesquels les communautés s’entraident au quotidien. Pour renforcer ce soutien et apporter de l’aide aux personnes en ayant besoin et souhaitant atteindre leur objectif, Facebook va permettre à ces derniers de se connecter avec d’autres membres, considérés comme des mentors. Les mentors seront des personnes bénéficiant de l’expérience ou l’expertise nécessaire pour apporter le soutien demandé. Par exemple, une femme a été présentée à un mentor de « Soap-making and Business Coaching » qui l’a aidé à transformer sa passion pour la fabrication de savon en une vraie entreprise.

Côté fonctionnement, c’est aux administrateurs de groupe Facebook de créer des programmes de mentorat. Ils peuvent ainsi choisir différents modèles parmi lesquels on retrouve l’avancement professionnel ou le développement des compétences. Les personnes doivent ensuite s’inscrire et sont ensuite associées à leur mentor ou mentoré. Les membres d’un groupe peuvent s’inscrire soit pour être mentor ou alors élève. C’est ensuite l’administrateur du groupe qui créera les connexions. Les deux personnes peuvent ensuite apprendre à se connaître, suivre les différents étapes du programme de mentorat et échanger via Messenger. Elles sont également invitées à échanger au moins une fois par semaine.

Facebook précise que « le mentorat repose sur la confidentialité et la sécurité. Toutes les conversations entre un mentor et un mentoré ne sont visibles que par les deux. » Conscient des potentiels abus que ce système pouvait engendrer, Facebook assure qu’il est possible de signaler ou de bloquer des personnes.

Facebook laisse donc une certaine liberté aux administrateurs de faire comme ils le souhaitent. La mise en place d’algorithme pour faciliter la mise en place du mentorat n’est pour le moment pas prévu. Et à force d’utiliser des algorithmes, Facebook a parfois perdu sa crédibilité notamment à cause des fake news. Avec le mentorat, Facebook souhaite surtout continuer à développer les groupes sur sa plateforme, outil que le réseau social essaie constamment d’améliorer avec de nouvelles fonctionnalités.

Send this to a friend