Intelligence Artificielle Technologie

Tesla fabrique discrètement sa propre puce d’IA pour les voitures autonomes

Tesla « laisse finalement le chat sortir du sac »

Lors d’une conférence téléphonique sur les résultats de Tesla, Elon Musk, avoue avoir été assez discret au sujet de sa nouvelle puce d’IA ces dernières années. Aujourd’hui, il en parle plus ouvertement.

Le constructeur automobile affirme qu’il dispose désormais de l’ordinateur le plus avancé au monde pour la conduite autonome.

L’ordinateur Tesla, baptisé « Hardware 3 », est conçu par Tesla et pour Tesla, destiné à être transféré dans les modèles S, X et 3.

En le confectionnant en interne, Tesla dit pouvoir se concentrer sur ses propres besoins pour des raisons d’efficacité et de timing. Pete Bannon, directeur du projet Hardware 3, a informé qu’il serait disponible sur le marché l’année prochaine.

Le résultat final, selon Elon Musk, est très spectaculaire. Il affirme que le logiciel traitait environ 200 images par seconde et que sa puce spécialisée était capable de créer 2 000 images par seconde.

Comme l’indique James Wang, spécialiste d’IA, cela donne à Tesla plus de contrôle sur son avenir. En ayant son propre silicium, Tesla peut répondre à ses propres besoins à son propre rythme.

Pour ce qui est de savoir comment seront intégrées les puces d’IA dans les Tesla existantes, Elon Musk a déclaré : « Nous avons facilité l’extinction de l’ordinateur et c’est tout ce qu’il faut faire. Vous sortez un ordinateur et branchez le suivant. Tous les connecteurs sont compatibles. »

Tesla a déjà déclaré que cette mise à jour serait offerte puisque toute mise à niveau pour rendre une voiture entièrement autonome devrait être gratuite.

La construction de cette nouvelle puce d’IA pourrait apporter encore plus de valeur à Tesla qui souhaite se retirer des marchés financiers publics. Elon Musk évoque des pressions trop importantes pour faire fonctionner son entreprise avec sérénité. L’idée de cette puce va dans le même sens puisqu’elle permettrait à Tesla de ne pas dépendre d’un fournisseur comme NVIDIA qui travaille déjà avec d’autres sociétés travaillant sur des systèmes de navigation autonomes.

Send this to a friend