Comme l’indique le descriptif de ce petit outil freemium, personne n’aime s’appeler Steve051992 sur les réseaux sociaux. On ne pas y faire grand-chose, sauf à être une marque ou une célébrité reconnue (auquel cas le squatteur se fait expulser manu militari).

Des outils existent pour tester qu’un nom de compte est libre sur l’ensemble des plateformes sociales, à l’exemple de namech_k ou knowem. Ces sites permettent d’aller chercher sur l’ensemble des médias sociaux (plus d’une centaine) si les noms sont libres, et c’est déjà un sacré gain de temps.

Dans la même catégorie

Acct.Watch propose gratuitement de créer une alerte (email et/ou Slack) quand un nom d’utilisateur se libère sur Twitter, Instagram, Facebook, Medium, AngelList et GitHub.
Si la version gratuite permet de créer une alerte par mail, Acct.Watch propose une version payante (uniquement quand le compte se libère) à 5$ par compte à surveiller avec possibilité d’ajouter Slack comme canal d’alerting. Une version premium disponible à 100$ par mois vous permet de surveiller 50 usernames sur les plateformes.
A noter qu’un outil comme Handlescout, gratuit lui aussi, vous permet de faire le même type de monitoring, mais sur Twitter uniquement.

L’importance des réseaux sociaux et la crucialité d’une présence sur ces derniers laissent présager une intensification du changement de main des noms d’utilisateurs, à l’exemple des noms de domaines. Une tendance que souligne notamment les 10 % de part de marché sur la navigation mobile de Facebook aux États-Unis.