Google Chrome, Safari voire Firefox sont souvent les noms de navigateurs web qui nous viennent en tête, mais aux États-Unis on peut désormais ajouter Facebook.

D’après une récente étude de MixPanel, Facebook est devenu un navigateur important sur les appareils mobile aux États-Unis, avec environ 10 % de part de marché. En fonction des états, cela peut représenter plus avec par exemple 13,74 % à Washington, 13,14 % au Rhode Island ou encore 12,64 % au Montana. Malgré la prédominance d’iOS d’Apple et donc du navigateur Safari, Facebook devient donc un concurrent sérieux ! 

L’entreprise de Mark Zuckerberg considérée comme un réseau social est une plateforme où les utilisateurs viennent consommer de plus en plus de contenus. Entre vidéos, mèmes, photos de chatons trop mignons ou simple lecture d’articles de grands médias, il est possible de tout faire sur Facebook. Et comme Facebook est souvent accusé de diffuser des fake news, les utilisateurs sont souvent mal informés voir désinformés. L’entreprise de Zuckerberg travaille sur ce problème, afin de lutter la diffusion de fake news en impliquant par exemple les utilisateurs ou en supprimant les fake news susceptibles de créer des violences.

Malgré les bons résultats de Facebook, Safari reste le navigateur le plus populaire aux États-Unis. 58,06 % des utilisateurs utiliseraient Safari sur les appareils mobiles, suivi par Chrome avec 32,48 %. Google a d’ailleurs depuis plusieurs années, renforcé ses partenariats avec Apple pour faire de Chrome le navigateur par défaut sur Safari. Facebook est donc sur la troisième marche du podium avec 8,82 %.

Les utilisateurs ont également changé leur mode de consommation et utiliseraient davantage leur smartphone pour effectuer des recherches à la place d’un ordinateur. Côté mobile, iOS domine avec 65,5 % d’utilisation contre 34,46 % des américains sous Android.

Source.