Instagram Stories : après deux ans, que faut-il en penser ?
Réseaux Sociaux

Instagram Stories : après deux ans, que faut-il en penser ?

Les relations presse d’Instagram célèbrent les deux ans d’intégration d’un nouveau format : Instagram Stories. Le sujet avait fait réagir beaucoup de monde aussi bien sur la forme (verticalité first – navré pour le anglo-néologisme), le fond (un nouveau placement publicitaire), le « plagiat » envers Snapchat et l’avenir de ce genre de format, non populaire en 2016. Sur ce sujet, en deux ans, Instagram a montré sa capacité à faire bouger, pour ne pas dire « orienter », le marché des réseaux sociaux. Une force de frappe qui ne tient pas du hasard, mais bien de la relation financière et légale avec la maison mère : Facebook Inc. et sa plateforme éponyme.

Les dates/chiffre-clé des Instagram Stories

Après coup, il faut dire qu’Instagram a bien joué son coup en intégrant le format qu’est la « story » à sa plateforme. Si au début, j’étais perplexe, le temps a finalement éclairci ce choix marketing d’une importance immense pour la plateforme sociale. Plus de « produits » (comprendre un format) diversifient les contenus et augmentent le temps passé sur le réseau. Plus de temps entraîne une augmentation des placements publicitaires natifs et donc des revenus. Le tout en amusant les utilisateurs. Bingo ! Mais revenons aux dates et chiffres-clés du format avec cette infographie créée pour l’occasion par Instagram :

instagram stories analyse après deux ans

400 millions d’Instagram Stories diffusés quotidiennement sur la plateforme, l’ajout de fonctionnalités (récentes) avec Questions et Emojis, des fonctions aussi pour la vidéo avec l’intégration de Boomerang ou encore de Superzoom. On note les placements publicitaires avec Shopping également. C’est là où se différencie Instagram de Snapchat : la diversification. La lassitude d’un format s’éteint lorsqu’il y a des nouveautés. Les filtres Snapchat sont d’ailleurs une des raisons principales à l’intérêt porté par ses utilisateurs.

Les Instagram Stories, un format qui s’est émancipé

On l’a dit en préambule, Instagram doit sa force à Facebook. Et c’est tout naturellement que les Stories sont apparus (non sans perplexité) sur Facebook. Dans un premier temps sur mobile, puis aussi sur la version ordinateur. Faisant fi de la verticalité propre au smartphone. Alors quelle est l’utilisation réelle ou la diffusion des Stories sur Facebook – Instagram ? Difficile de savoir, car zéro communiqué à ce sujet. Mais statistiquement parlant, ça ne peut être que beau avec une plateforme à plus d’un milliard d’utilisateurs et la deuxième à plus de 2,6 milliards …

Instagram : 6 tendances qui vont façonner 2018

Il y a deux ans, lorsqu’Instagram déployait ce format sur son réseau, les professionnels du marketing citaient immédiatement Snapchat. Certains annonçaient le « début de la fin » pour l’un ou l’autre plateforme sociale. Si l’on regarde le constat en se basant sur les faits qui font la force d’un réseau social, la palme revient à Instagram. Que ce soit en termes d’utilisateurs, d’évolution de la communauté et le chiffre d’affaire de ces entreprises, Snapchat a pris un sévère coup en août 2016. Que ce soit Facebook, Twitter, LinkedIn ou Instagram, on remarque la réussite revient aux plateformes qui ont su diversifier les formats, les placements et les fonctionnalités (utilisateurs et annonceurs – très important ce dernier point). Facebook et Instagram en sont la preuve occidentale. C’est la même rhétorique en Asie avec WeChat.

Source : Instagram Info Center.

Send this to a friend