Alors qu'Amazon avait trouvé le moyen de se différencier de ses concurrents grâce à une fonctionnalité de son service de streaming Prime Video, Jennifer Salke, responsable d'Amazon Studio a annoncé y mettre fin.

« Nous avons mis de côté le vote du public sur les pilotes Prime Vidéo, pour le moment. » À la place, Amazon utilisera ses propres baromètres de tests, ainsi que « certaines données utilisateur » pour prendre des décisions.

Un système qui paraissait utile pour l'utilisateur et qui l'impliquait dans le service, mais comme l'explique Albert Chang, co-responsable de la TV chez Amazon, « le processus prenait trop de temps » pour atteindre le public. Pour rappel, chaque année Amazon lançait plusieurs épisodes pilotes sur Prime Video, qui étaient soumis aux commentaires et aux votes du public. Le pilote avec le plus de votes devenait ensuite une série comme par exemple, Mozart in The Jungle. Chang donne ainsi l'exemple de Madame Maisel, femme fabuleuse dont le pilote avait été créé en mars 2017. La première saison était seulement sortie en novembre de la même année.

Une stratégie qui semble donc cohérente, mais qui supprime un élément différenciant de Prime Video avec des services comme Facebook, Hulu ou encore Netflix, qui ne commandent pas d'épisodes pilotes et sortent ainsi de nombreuses séries. Netflix s'est d'ailleurs engagée à 1 000 séries et films originaux d'ici la fin de l'année. Et comme Amazon, Netflix a récemment annoncé mettre fin à son système d'avis, permettant de juger (efficacement ou non) la qualité des contenus.

Source