Qui atteindra le premier le cap des 1 000 milliards de dollars en Bourse ? Alors que jusqu’à présent Apple était seule en course, Amazon pourrait bien la détrôner.

Avec 939 milliards de dollars de capitalisation boursière, Apple est l’entreprise cotée la plus chère au monde, mais depuis quelques mois, la capitalisation boursière d’Amazon grimpe et flirte avec la marque à la pomme. Vendredi dernier, elle a atteint les 917 milliards de dollars, avant de retomber en fin de séance à 882 milliards. La raison de cette augmentation ? Un bénéfice trimestriel de 2,5 milliards de dollars, son plus haut niveau jamais atteint. Amazon a annoncé un bénéfice par action de 5,07 dollars, soit plus du double de l’estimation des analystes de 2,5 dollars. Ces bons résultats s’expliquent par la forte croissance d’Amazon Web Services : spécialisée dans le cloud computing, la filiale représente 55% du bénéfice opérationnel de la société.

Ces chiffres ne suffiront probablement pas à ravir la place à Apple. Grâce à des chiffres records à chaque trimestre, la société devrait franchir le cap symbolique des 1 000 milliards. Selon les analystes, cela devrait arriver après la publication de ses résultats mardi 31 juillet. Une autre entreprise, le groupe pétrolier PeroChina, était déjà parvenue à franchir ce seuil brièvement à son entrée en Bourse en 2007, mais était rapidement redescendu.

Depuis plusieurs années, Wall Street est largement dominée par l’industrie numérique, laissant peu de place aux représentants de l’économie traditionnelle. En troisième position, Alphabet, maison mère de Google, avec 866 milliards de capitalisations boursières, Microsoft avec 827 milliards, tandis que Facebook s’est récemment effondré à 505 milliards, en perdant 119 milliards de dollars après la diffusion de ses résultats jeudi. À titre de comparaison, l’entreprise de Warren Buffett, Berkshire-Hathaway, a une valeur boursière de 492 milliards de dollars. Bienvenue dans le nouveau monde.

Source.