Future Flight Consortium, composé de 13 membres a annoncé avoir été choisi par l’Autorité de l’Aviation Civile et le Ministère des Transports de Singapour pour créer un système de contrôle du trafic aérien pour les drones à Singapour. Depuis plusieurs mois maintenant, les drones envahissent le ciel du pays c’est pour cette raison que l’AAA et le Ministère ont en novembre dernier demandé le développement de la gestion du trafic des drones, car « le cadre réglementaire actuel n’est pas à la hauteur lorsqu’il s’agit des drones et de leurs applications ».

Le système proposé par le consortium va permettre d’effectuer des vols en visibilité directe, c’est-à-dire que les vols contrôlés à distance vont être autorisés. Pour le moment, les tests se limitent à un seul lieu, dans le quartier des affaires One North. Les membres du FFF dirigés par la startup Garuda Robotics vont ainsi collaborer pendant deux ans en pilotant les drones depuis un centre d’opérations afin de « démontrer la fiabilité et la sécurité du système ». Le directeur technique de Garuda Robotics et directeur du projet FFF, Ong Jin Joo a d’ailleurs déclaré : « notre objectif est de permettre à toute entreprise ayant besoin de drones effectuant des vols en visibilité directe à Singapour de le faire facilement et de manière efficace et sécurisée ». Deux autres membres du consortium étudient la manière dont les appareils pourraient être utilisés afin des fournitures dans des situations d’urgence. Parkway Panti, qui dirige quatre hôpitaux à Singapour, souhaite tester le transfert de sang par drone entre hôpitaux et son laboratoire central.

L’utilisation des drones se démocratise de plus en plus pour la livraison, le sauvetage de personnes ou d’animaux ou encore la surveillance, bien que la réglementation autour de ces objets volants soit encore assez complexe et limitée.

Source.