General Motors lance un nouveau service à Chicago, Detroit et dans le Michigan qui permettra aux propriétaires de louer leurs véhicules personnels de la marque GM par le biais de sa plateforme d'autopartage Maven.

Le service de location de voitures de particulier à particulier se démarque de son modèle économique existant. Ce n'est pas la première fois que Maven change de politique depuis son lancement en janvier 2016.

La division transport et mobilité a d'abord été lancée en tant que service d'autopartage. L'entreprise possède une flotte de véhicules General Motors et a développé une application qui permet aux clients de louer les voitures quand ils le veulent et pour de courtes périodes de temps. En 2017, la société a lancé Maven Reserve à Los Angeles et San Francisco pour permettre à ses clients de louer ses véhicules de marque GM mensuellement. Il a également un programme appelé Maven Gig qui loue des véhicules aux chauffeurs VTC et aux livreurs qui utilisent des applications comme Uber, Lyft et UberEATS.

Mais tous ces programmes concernaient les véhicules GM appartenant à Maven. Désormais, ce nouveau service entre particuliers, dont les rumeurs circulent depuis des mois, permettra aux propriétaires de gagner de l'argent en louant leur véhicule éligible appartenant au groupe General Motors, comme Chevrolet ou Cadillac notamment. Or, il y a des restrictions au service et c'est pourquoi tous les véhicules des branches de GM ne sont pas éligibles. Pour se faire, les modèles de voitures doivent avoir été commercialisés en 2015 et après pour garantir des véhicules récents et gages de bon fonctionnement aux locataires. Le service, sous la marque Peer Cars, sera disponible pour les membres actuels de Maven, qui dépassent maintenant les 150 000 utilisateurs. Tous les véhicules loués sur le service seront assurés par GM.

Peer Cars est à l'heure actuelle en phase de test, mais la société a déclaré que ce service pourrait être définitivement déployé dans d'autres villes américaines cet automne.

Source.