Google, dont les services de courrier électronique et de recherche sont bloqués en Chine, continue à chercher des moyens pour maintenir sa présence dans le pays, huit ans après s'être officiellement retiré à la suite des conflits portant sur la censure des résultats de recherche.

Le moteur de recherche américain continue à tester de nouvelles stratégies en Chine après qu'il ait lancé son premier mini jeu destiné à WeChat, l'application la plus populaire du pays. Pour rappel, cette dernière est utilisée quotidiennement par des centaines de millions de chinois pour des services qui s'étendent au-delà du simple chat puisqu'elle inclut les paiements mobiles, le paiement de factures, la livraison de nourriture et encore plus. Tencent, la maison mère de WeChat, a ajouté de nombreux minis jeux l'année dernière et ils fonctionnent efficacement comme des applications attachées au service. Cela signifie que les utilisateurs contournent Google Play ou l'App Store d'Apple et les installent depuis WeChat directement.

Compte tenu du fait que WeChat est devenu le canal de distribution principale en Chine, Google l'adopte logiquement pour son premier mini jeu chinois baptisé Guessing Little Songs, que l'on pourrait traduire grossièrement par « Devinez mon dessin ». Le principe de ce jeu est de créer plusieurs équipes qui doivent  deviner ce que l'autre dessine. Chaque joueur fait équipe avec une IA puis se bat contre ses amis et leurs IA.

mini jeu WeChat Google

Le jeu lui-même n'est pas considéré révolutionnaire, mais le fait que Google soit prêt à se tourner vers WeChat par son biais est un développement significatif, d'autant plus que la société semble intensifier ses efforts pour maintenir sa position en Chine.

Source.