Science

Des chercheurs d’Oxford affirment à 38% notre solitude dans l’univers

Nous pourrions bien être la seule forme d'intelligence dans l'univers

L’équation de Drake a encore une fois était remis en question avec ce nouveau rapport du Futur of Humanity Institute. Celui-ci affirme que nous sommes à peu près sûrs d’être la seule forme de vie intelligente de l’univers.

Sommes-nous seuls dans l’univers ?

Cette fameuse question, qui préoccupe grand nombre de philosophes, scientifiques et autres chercheurs en tout genre depuis bien longtemps, est la seule et unique préoccupation du SETI (Search for Extraterrestrial Intelligence) depuis plus de 50 ans. Cette organisation de chercheurs est complètement dédiée à la quête d’une nouvelle forme d’intelligence extraterrestre. Ce type de structure de recherche existe depuis bien plus longtemps, mais les débuts du « SETI moderne » datent de 1960, avec la première initiative de l’astronome Frank Drake.

Dorénavant on le sait, il existe environ un milliard de billions d’étoiles dans l’univers et nous savons aussi que la plupart de ces étoiles hébergent des planètes ! Les chances qu’il existe au moins une forme d’intelligence autre que la notre semblent donc élevées. Il suffit simplement de trouver la bonne planète.

Néanmoins, presque 60 ans après que le Projet Ozma ait utilisé un radiotélescope pour chercher un semblant de message extraterrestre, nous n’avons toujours aucune preuve que nous ne sommes pas seuls. Des chercheurs comme Seth Shostak restent tout de même assez optimistes et croient que le premier contact avec une intelligence extraterrestre sera établi d’ici peu.

D’après cette étude, c’est fort probable

Malgré cet optimisme, une nouvelle étude du Futur of Humanity Institute pourrait bien décevoir M. Shostak. Ce rapport de l’Institut de l’université d’Oxford laisse entendre qu’il y a de plus en plus de raisons de croire que nous sommes les seules créatures intelligentes dans l’univers observable.

Pour en venir à cette conclusion, les chercheurs qui ont rédigé ce rapport ont utilisé deux méthodes différentes. La première a été de reprendre les connaissances actuelles concernant les différentes variables de l’équation de Drake. La deuxième a été de sélectionner plusieurs publications scientifiques qui utilisent l’équation de Drake afin de quantifier l’incertitude de chacune des variables d’après nos connaissances scientifiques actuelles.

Après résultats, les deux méthodes en viennent au même point. Il y a entre 38 et 85 % de chances que nous soyons seuls dans l’univers visible. Et entre 53 et 99,6 % que nous le soyons dans notre galaxie.

Ces résultats restent assez décevants. Mais les chercheurs nous mettent en garde contre un pessimisme cosmique impulsif.
L’auteur de ce rapport écrit : « Cette conclusion ne signifie pas que nous sommes seuls, juste qu’il est scientifiquement plausible et que nous ne serions pas étonnés ». Ce à quoi il ajoute : « C’est moins une nouvelle mesure qu’une affirmation de nos connaissances actuelles ».

Autrement dit, il reste encore un peu d’espoir pour voir une forme extraterrestre intelligente entrer en contact avec nous. Plus nous en apprendrons sur l’univers et notre propre planète, plus l’incertitude latente dans l’équation de Drake diminuera.

Send this to a friend