Virgin Orbit a annoncé qu’il serait la première entreprise à faire décoller des fusées dans l’espace depuis le Royaume-Uni.

Dans un communiqué daté du 16 juillet, la société de Dan Hart indique un nouveau partenariat avec Cornwall Airport Newquay, situé dans le sud-ouest de l’Angleterre. Cette nouvelle collaboration devrait donner naissance à un port spatial et permettre à Virgin Orbit de lancer sa première fusée depuis ce dernier. De fait, elle deviendrait la première entreprise à envoyer des fusées dans l’espace depuis le Royaume-Uni.

Virgin Orbit devrait être en capacité de procéder à de premiers lancements dès l’année 2021. Il est prévu que le projet intègre une plateforme de lancement aérien, là où la majorité des lancements impliquant des fusées sont verticaux, précise The Next Web. De fait, Virgin Orbit espère utiliser un Boeing 747-400 pour transporter sa fusée baptisée LauncherOne. Une fois à haute altitude, celle-ci sera déployée dans l’espace. Ce point pourrait permettre à l’entreprise de faire des économies, tant en termes d’infrastructures que de contrôle du trafic aérien. Outre le port spatial d’Écosse, Virgin Orbit lancera ses fusées depuis le site de Mojave, en Californie, l’État qui a vu naître l’entreprise.

Ce nouveau partenariat entre Cornwall Airport Newquay et Virgin Orbit devrait permettre à ce dernier de se lancer réellement dans la course à l’espace. Pour se faire, il devra concurrencer Jeff Bezos et sa société Blue Origins ainsi qu’Elon Musk, fondateur de Space X. Concernant le tourisme spatial, il se pourrait d'ailleurs que Bezos propose des billets pour l'espace à un tarif minimum de... 200 000 dollars, sans quoi l'entreprise ne serait pas rentable.

Pour rappel, l’agence spatiale britannique a également annoncé que le premier port spatial européen serait construit en Écosse, au niveau de la péninsule d’A’Mhoine, dans la région de Sutherland. Un tel projet pourrait permettre de rapporter 3,8 milliards de livres sterling à l’économie du pays, selon l’agence spatiale. Le port spatial devrait être fonctionnel dès l’année 2020, si le projet ne prend pas de retard.