Tesla : le Model 3 bat son record de distance en auto-pilote
Intelligence ArtificielleTechnologie

Tesla : le Model 3 bat son record de distance en auto-pilote

Le Model 3 va encore plus loin

Quelques mois seulement après avoir établi le record d’hypermiling (distance) Tesla Model 3 de 606 milles (975 km), une autre équipe l’a battu avec une distance de 622 milles (1 001 km). À chacun de ces tests, le Model 3 était sur pilote automatique sans réel conducteur dans l’habitacle.

Pour rappel, l’hypermiling est une pratique consistant à conduire les véhicules aussi efficacement que possible afin d’atteindre la distance la plus longue possible sur un seul réservoir de carburant, ici, de charge.

C’est une façon intéressante de voir à quel point un véhicule peut être efficace et poussé dans ses derniers retranchements, et comment le type de conduite de l’utilisateur peut avoir un impact sur la consommation d’énergie. Cependant, l’autonomie d’un véhicule en conduite normale ne se détermine pas selon si peu de facteurs.

Nextmove

Le nouveau record du Model 3 a été organisé par la société de location de voitures électriques Nextmove en Allemagne ce week-end.

Le record a pu être battu puisque la société a fait la tentative sur les terrains d’essai de DEKRA à Klettwitz, au lieu de le faire sur les routes publiques, comme c’était le cas pour le record précédent.

Il semble que le pilote automatique soit un facteur primordial dans cet essai. Dans le cadre de ces tests, un autre Model 3 a été conduit avec une configuration identique, mais sans pilotage automatique. Les résultats témoignent de l’efficacité de ce pilotage automatique, car sans, le véhicule a fini par parcourir 14 milles (23 km) de moins. L’entreprise affirme que le Model 3 consomme environ 7 kWh d’énergie pour 100 kilomètres parcourus.

Le directeur général de Nextmove, Stefan Moeller, a déclaré que l’utilisation d’un circuit d’essais a aidé à gérer l’utilisation du pilote automatique : « Naturellement, un circuit d’essai avec des marques claires, de longues lignes droites, de larges courbes et peu de surprises fournit des conditions presque idéales pour le pilote automatique Tesla. Certes, nous ne savions pas à l’avance si le pilote automatique pouvait atteindre la distance totale sans faute, même pendant la nuit ».

Le véhicule sans pilote contenait en fait un mannequin, appelé Spacy, qui est apparemment le frère cadet de Starman qui voyage actuellement dans l’espace à bord du Tesla Roadster.

Quant à la façon dont ils ont réussi à faire fonctionner le pilote automatique sans qu’il n’y ait d’humain à l’intérieur, Nextmove a expliqué : « Afin de faire croire au pilote automatique qu’il y avait une personne assise au volant, un certain nombre d’astuces ont été utilisées : Stefan Moeller a démarré la voiture et a positionné les dispositifs pour imiter un conducteur humain dans le Tesla Model 3. Finalement, il est sorti par la fenêtre latérale lors d’un bref arrêt. Afin de ne pas perdre l’aérodynamique, Moeller a scotché la vitre latérale. Spacy était assis dans le siège du conducteur, mais pendant la nuit, il dormait sur un matelas qui était placé sur les sièges arrière rabattus ».

Pour rappel, ces expériences ne sont pas recommandées, mais elles étaient, là, dans un environnement totalement contrôlé et sans risque.

Enfin, ils ont même battu le record de l’hypermiling de la Tesla Model S 100D qui a atteint 1128 km de distance.

Source.

Send this to a friend