La firme américaine voit ses ventes réduire en Inde, si bien qu’elle aurait vendu moins d’un million de smartphones au cours du premier trimestre de l’année 2018.

Selon un rapport de Bloomberg, la compagnie à la pomme connaîtrait une baisse significative de ses ventes de mobile dans le pays, si bien qu’elle travaillerait à une restructuration interne. Si l’on en croit les chiffres, seul un million de smartphones a été vendu lors du premier trimestre 2018. L’année précédente, le nombre de ventes étaient alors de 3,2 millions d'appareils,  selon un rapport de Counterpoint Research. Même si les ventes augmentent dans les mois à venir, la société aura du mal à atteindre et à dépasser les chiffres de l’année 2017.

Si la compagnie à la pomme a du mal à partir à la conquête du troisième marché mondial de smartphones, c’est principalement en raison de ses tarifs élevés. À titre indicatif, le prix d’un iPhone SE est d’environ 350 dollars en Inde. Dans le pays, les utilisateurs se tournent donc plutôt vers la concurrence que représentent le coréen Samsung et le chinois Xiaomi, beaucoup plus accessible. Pour supprimer cette difficulté, Apple a récemment fait le choix de construire certains de ses modèles, les iPhone 6S et SE, directement dans le pays. Compte tenu du fait que l’implantation est récente, les résultats de cette nouvelle stratégie commerciale n’apparaissent pas encore dans les chiffres. Outre ce point, Apple travaillerait à se restructurer, si bien que Bloomberg indique que trois cadres commerciaux ont été licenciés par la firme, dont le chef des ventes. L’équipe indienne de la société ferait également l’objet d’un remaniement similaire.

Reste à savoir si les efforts d’Apple porteront leurs fruits dans les mois à venir. Plus tôt dans l’année, le PDG de la société à la pomme Tim Cook indiquait que la croissance de la classe moyenne en Inde pourrait lui ouvrir de nouvelles opportunités commerciales.