Digital

Après les jeux vidéo, Tencent s’attaque au marché de la musique en occident

C’est par l’intermédiaire d’un communiqué de presse officiel de la holding de Tencent, le T des BATX, que son conseil d’administration a annoncé l’entrée de sa division musique aux États-Unis. Plus exactement d’inscrire les parts de la société Tencent Music Entertainment Group (TME) à la bourse américaine et non plus celle de Hong Kong. Alors qu’est-ce que cela signifie concrètement derrière ses tractations financières ?

Premièrement, une action concrète (de plus) que Tencent s’intéresse au marché occidental (Amérique et l’Europe par la voie de la première). Rappelons que Tencent est actuellement le plus gros acteur sur le marché des jeux vidéo en possédant des parts dans diverses sociétés majeures : Activision, Ubisoft, Epic Games (développeur du jeu à succès Fortnite) et récemment Bad Robot Games (filiale de la société éponyme de production créée par J.J Abrams). Mais le marché du gaming n’est pas le seul intérêt de Tencent. La société possède des parts dans le réseau social Snapchat ou encore l’entreprise d’Elon Musk, Tesla Motors (environ 5 %).

Deuxièmement, et le sujet qui nous intéresse, le marché de la musique est bien connu de la holding chinoise. TME est un des plus gros acteurs de la musique streaming en Asie. QQ Music (nom du service de Tencent) comptabilise en 700 millions d’utilisateurs et 120 millions d’abonnés. Un fonctionnement similaire à Spotify. Justement la société suédoise a été dans le giron de Tencent et s’est finalisé par une alliance avec une prise de participation mutuelle.

marché du streaming musical aux États-Unis en 2018
Source : Statista – 2018.

Si pour le moment rien n’est fait, TME devra faire face à l’ensemble des acteurs occidentaux comme Apple Music, Spotify (malgré l’alliance), Pandora Music, SoundCloud, Google Music et bien d’autres bien ancrés… À voir si le service capitalisera sur QQ Music ou lancer un nouveau service. Dans tous les cas, cela fera une nouvelle solution pour les utilisateurs américains et demain, nous européens.

Send this to a friend