Des minibus autonomes sur les routes chinoises. Le géant chinois Baidu a annoncé lors d’une conférence de presse le début de la production à grande échelle du véhicule, appelé Apolong. Ils seront déployés dans des aéroports et des sites touristiques en Chine.

2018 sera la première année de commercialisation pour la conduite autonome. Avec cette production industrielle du minibus Apolong, nous pouvons véritablement entrevoir les grands progrès réalisés” dans ce domaine, a déclaré le PDG Robin Li. L’intérêt de Baidu pour la conduite autonome n’est pas nouvelle. L’entreprise avait déjà obtenu l’accord du gouvernement chinois afin de mener des essais de voitures autonomes sur les routes de Pekin. Le géant du web passe à la vitesse supérieure avec l’objectif de minibus autonomes accessibles d’ici la fin d’année.

Baidu ne se limitera d’ailleurs pas à ses frontières. Le géant chinois s’est associé à SB Drive, filiale de Softbank, afin d’exporter ses minibus au Japon. Pour le moment l’accord comprend une commande de 10 véhicules, qui seront utilisés dans des centrales nucléaires ou encore auprès de maisons de retraite dès 2019.

Conçu en partenariat avec le fabriquant de bus chinois King Long et doté du système de conduite Appolo de Baidu, Apolong a déjà été produit à 100 unités. Le minibus de 4,30 mètres de long, est doté d’une capacité d’accueil de 14 personnes. Il s’agit d’un véhicule autonome de niveau 4, ce qui signifie qu’il n’y a ni conducteur, ni volant ou pédales.