Le magazine National Geographic a élu les gagnants de son concours annuel des meilleures photographies de voyage. Comme chaque année, des dizaines de milliers de photographes amateurs ou professionnels du monde entier, sont venus tenter leur chance en participant au présitigieux “Travel Photographer of the Year” du National Geographic. Des grattes-ciels Hong-Kongais, des flamants roses dans le lac Natron en Tanzanie, une cité préhispanique mexicaine, le concours rassemble des clichés plus spectaculaires les uns que les autres.

Pour cette édition 2018 le premier prix a été décerné à la photographe japonnaise Reiko Takahashi spécialisée dans les photos sous-marine. Il s’agit d’un cliché nommé “Sirène” d’une baleine à bosse prise de dos au large de l’île de Kumejima, au Japon. “J’ai eu de la chance de tomber sur cette baleine à bosse, avec sa queue, sur mon premier jour de plongée sur l’île japonaise de Kumejima. La plupart du temps, le petit de la baleine reste près de sa mère. À un moment, le bébé s’est mis à remuer la queue et à se diriger vers nous − c’était amical et étrange. Finalement, la mère, qui guettait au loin, est venue chercher son petit et ils ont nagé plus loin. Je suis complètement tombé amoureuse de ce baleineau et de sa belle, énergique et large queue“, a expliqué l’artiste au National Geographic.

Grand prix National Geographic

Mermaid, grand prix et premier prix de la catégorie Nature. ©Reiko Takahasi/National Geographic

Les deux autres photographies récompensées dans les catégories “Villes” et “Portrait“, ont également été prises en Asie de l’Est. Il s’agit, respectivement, d’un cliché de Nagasaki sous la pluie du japonais Hiro Kurashina, et d’un portrait d’une chasseuse d’aigles en Mongolie par la photographe suisse Alessandra Meniconzi.

Premier prix "Portrait"

Tea Culture, 1e prix de la catégorie Portrait. ©Alessandra Meniconzi/National Geographic

Premier prix "Villes"

Another rainy day in Nagasaki, Kyushu, 1e prix de la catégorie Villes.©Hiro Kushina/National Geographic