influence Réseaux Sociaux

Instagram : les influenceurs dénoncent les faux influenceurs

Un climat assez tendu entre les influenceurs, et un sentiment de défiance chez les abonnés

Aujourd’hui sur les réseaux sociaux, tout s’achète. Des abonnés, des vues sur ses vidéos YouTube, des vues sur ses stories, des likes, des fans, des commentaires … Les immenses fermes à clic que nous vous avions présenté ne sont qu’une partie visible d’une économie numérique qui prospère dans l’ombre. Sur une autre surface d’Internet, l’influence est un domaine qui attire, et beaucoup de personnes pensent que ce n’est qu’une affaire de chiffres. La progression de ces deux éléments est malheureusement indissociable. Afin de mieux vivre de leur influence, des personnes n’hésitent pas à gonfler artificiellement leurs statistiques.

Face à ce constat et soucieux de protéger leur authenticité ainsi que leur marché, des influenceurs ont démarré une campagne improvisée pour éduquer leurs abonnés à bien identifier les vrais comptes. La guerre aux fakes influenceurs sur Instagram est déclarée.

Dans différents types de prises de parole, de nombreux influenceurs se réfèrent tous au même outil : Hype Auditor. Puissant, intelligent, il analyse en profondeur l’état d’un compte Instagram. Il détermine le taux d’engagement, la qualité des abonnés, et la qualité de l’engagement. Un graphique permet même d’évaluer l’évolution du compte par abonnés et abonnements. De cette manière on peut identifier ceux ayant eu un pic de plusieurs milliers d’abonnés d’un coup.

Simple tendance ? Aux États-Unis cette « lutte » est née il y a quelques mois déjà. En France elle prend de l’ampleur jour après jour. Des comptes Instagram ont même été créés à l’instar de Rends Les Followers. Chaque jour, il présente un profil ayant eu des gains et des pertes d’abonnés douteuses. Pour récupérer ses données, le compte utilise un autre service : Social Blade. Dans la même veine, il y a également unmondedefakes. La prise de parole la plus ‘populaire’ pour l’instant, est celle de Guillaume Ruchon. Afin de parler de ce sujet à ses abonnés sur YouTube, il leur a demandé des comptes à examiner sur Hyper Auditor.

Suite à la médiatisation de sa vidéo, des personnes ont acheté de faux abonnés à Guillaume. Ce dernier a également reçu des menaces. Nous l’avons contacté et attendons sa réponse afin d’en savoir plus. Le compte de Rends Les Followers a également été crédité de plusieurs milliers d’abonnés. Preuve qu’il se passe bien quelque chose … ou que l’on pointe du doigt une problématique importante. Quoi qu’il en soit, les lignes bougent.

Ce mouvement entraine une opération patte blanche pour beaucoup d’influenceurs. D’un côté, certains continuent de dénoncer l’achat d’abonnés, de l’autre ils présentent des captures d’écran de l’état de leur compte.

L’objectif final pour ces « vrais influenceurs » est d’alerter le grand public, les agences, et les marques sur les mauvaises pratiques. Il est facile d’acheter 20 000 followers, mais bien plus difficile d’en obtenir de façon organique. C’est un travail quotidien pour créer des contenus qui engagent et fidéliser son audience. Les abonnés, les agences, et les marques doivent faire la part des choses entre qualité et quantité.

Il est compliqué pour les marques, aujourd’hui, de vérifier l’authenticité de l’audience des influenceurs. En tant qu’agence, la première chose que nous essayons de mettre en évidence est qu’il ne suffit pas de regarder le nombre de followers mais d’apprendre à travailler avec des influenceurs en harmonie avec leurs valeurs et leur image. En effet chaque marque a tout intérêt à collaborer avec des influenceurs qui lui ressemblent, l’identification est primordiale. Ensuite l’un des critères essentiels est l’engagement. Pour nous, le nombre de likes, commentaires, vues est aussi déterminant, si ce n’est plus, que le nombre de personnes qui suivent quelqu’un. Est-ce que la communauté de l’influenceur réagit ? Est-ce qu’il arrive à fédérer et à engendrer des réactions, des discussions ? Chez WOÔ nous faisons très attention à ces données qualitatives. Chaque casting est réalisé sur mesure, dans chaque contrat nous demandons les données statistiques (impressions des posts, vues des stories etc).
Aujourd’hui, il est évident que les influenceurs connaissent un vrai succès et que les marques ont reconnu leur impact. Il est tellement facile d’acheter des followers et tellement tentant de collaborer avec des marques que tous les jours nous découvrirons des influenceurs émerger de nulle part. C’est également pour cette raison que la micro influence connait un énorme succès. Plus d’authenticité, une prescription de proximité, des micro influenceurs moins sollicités avec un impact réel qui se rapproche du « conseil d’ami » ou encore du bouche à oreille. Nous le voyons avec notre plateforme de micro influence qui croit de jour en jour, et les marques qui y souscrivent quotidiennement.
Nos 2 conseils :
• ne pas juste regarder le nombre de followers mais s’intéresser à des critères qualitatifs et quantitatifs plus représentatifs de la légitimité d’un influenceurs : engagements, réactions, discussions ;
• coupler ses actions de top influence avec de la micro influence
Agathe Nicolle, fondatrice de l’agence WOÔ.

Send this to a friend