Les réseaux sociaux font partie de notre quotidien à nous, consommateurs. Depuis 2010, nous avons appris à les mettre à notre service pour partager nos souvenirs, exprimer une opinion, ou simplement faire du shopping. D’un autre côté, depuis 2010, malgré l’évolution des cultures, il est parfois difficile d’évaluer l’importance du rôle que peuvent jouer les réseaux sociaux pour les points de vente. Qu’ils appartiennent à une grande enseigne, ou qu’ils soient indépendants, tout cela demande une certaine logistique pour s’intégrer dans les parcours d’achat.

En effet, les consommateurs aujourd’hui usent de nombreux canaux numériques pour trouver le produit qui leur conviendra le mieux ainsi que le point de vente où ils pourront l’acheter. Cette pratique de recherche s’appelle le ROPO : Research Online, Purchase Offline. Ce réflexe est d’ailleurs exacerbé lorsqu’il s’agit de produits alimentaires, surtout dans la restauration.

Lorsqu’il s’agit d’enseignes nationales ou internationales, la présence sur les réseaux sociaux des points de vente passe très souvent par une unique page nationale sur chacun des réseaux sociaux. C’est ainsi que l’on retrouve des pages comme Starbucks France, mais pas de pages par boutique. Sur un autre parti pris, des enseignes arrivent à la fois à capitaliser sur une image nationale, puis sur des points de contact destinés aux points de vente locaux.

L’empreinte locale d’une enseigne ou d’un indépendant est donc impérative pour répondre aux besoins des consommateurs, d’autant plus qu’elle permettra de développer le trafic sur place, et par conséquent, les ventes. Surtout, face au bulldozer Amazon.

Pour accompagner les retailers, Content Shaker a récemment réalisé une table ronde, ainsi que le livre blanc Social Media Marketing : comment et pourquoi déployer ses points de vente sur les réseaux sociaux ? Il se présente sous la forme de quatre fiches accompagnées de chiffres et d’avis d’experts. Elles sont focalisées sur une thématique chacune :
Fiche 1 : Local Social ? Soutenir le business en local, assurer votre visibilité au national.
Fiche 2 : Déployer ses points de vente sur les réseaux sociaux : une question de méthode.
Fiche 3 : Bonnes pratiques et retour d’expérience pour déployer sa stratégie et embarquer ses collaborateurs.
Fiche 4 : Comment tirer parti de la présence Sociale de ses points de vente.

Les raisons de la mise en place d’une gestion nationale et locale des points de vente sur les réseaux sociaux sont nombreuses. Toutes les plateformes ont amorcé depuis quelques années une transformation de leurs interfaces et de leurs algorithmes afin de mettre en avant les contenus locaux. Google, Twitter, ou encore Facebook veulent ramener leurs utilisateurs vers une expérience locale et donc personnalisée. Le livre blanc pousse quelques données sur ce sujet, notamment que les pages locales obtiennent plus d’engagement : +107% pour les pages ayant moins de 100 000 fans, +169% pour les pages entre 100 000 et 500 000 fans, et enfin +346% pour les pages de plus de 500 000 fans. Nul besoin d’argumenter plus sur l’importance de l’engagement d’une communauté locale autour d’une enseigne, comparée à une page de marque.

Ce livre blanc est une mine d’or de conseils, d’arguments pratiques, d’informations théoriques sur le déploiement des points de vente sur les réseaux sociaux. À lire !

>> Télécharger la première fiche du livre blanc