Il y a 10 ans, Google a fait l’acquisition du logiciel DoubleClick. En une décennie, l’outil a considérablement évolué pour aider les marques et les éditeurs à optimiser leurs campagnes ou leurs revenus. Depuis trois ans maintenant, la firme de Mountain View a scindé sa solution en deux parties. D’un côté DoubleClick Ad Exchange (AdX), de l’autre DoubleClick for Publishers (DFP). À présent la plateforme permet de placer des annonces sur des applications, des sites web, des lecteurs vidéo, et même d’affichage digital extérieur (DOOH). À présent, pour unifier ses marques et ses plateformes, DoubleClick disparaît pour laisser place à Google Ad Manager. Cette nouvelle marque devrait se déployer petit à petit durant les prochains mois.

Google Ad Manager

La volonté de Google est de créer une plateforme unifiée et complète. Pas d’un côté un ad server, ni de l’autre une SSP (Sell-Side Platform). « L’automatisation continue de changer notre façon de faire du business, avec des annonceurs qui cherchent à traiter toutes leurs campagnes, garanties ou non, en programmatique. C’est pourquoi nous avons abandonné les contraintes traditionnelles des “ad servers” et des “SSP” pour construire de nouvelles solutions programmatiques directement dans le produit que nous appelons maintenant Ad Manager – de notre cadre de contrat programmatique vers des fonctionnalités comme Optimized Competition qui vous aident à maximiser le rendement sur les réservations, les marchés privés et la vente aux enchères ouvertes. En fin de compte, avec Ad Manager, vous obtenez une plate-forme publicitaire complète qui vous aide à gagner plus et à augmenter vos revenus, quelle que soit la façon dont vous vendez, » peut-on lire dans l’annonce publiée par Google.

De plus, Google Ad Manager va permettre de suivre quel annonceur a accès à quel(s) inventaire(s) et ainsi optimiser leurs réservations. La plateforme souhaite également proposer une seule et même interface pour suivre des points de contact comme des contenus AMP, les TV connectées, les jeux mobiles, ou encore Apple News.

Dans les prochains mois, Google va donc replacer DoubleClick par Ad Manager. Pour l’instant, le géant ne dévoile aucune capture de la future interface de la plateforme, espérons qu’elles viennent se mettre à l’unisson de ses congénères, un peu moins techniques.