Intelligence Artificielle Science Technologie

IBM travaille sur des puces qui pourraient révolutionner l’IA

Et permettre de réaliser d’importantes économies d’énergie  !

Après s’être appuyé sur la blockchain pour développer TrustChain, IBM travaillerait activement sur un projet de puces qui pourraient révolutionner l’IA. En effet, le géant américain tente de prouver que l’implantation d’un réseau de neurones, directement dans du silicium, peut le rendre 100 fois plus efficace.

Que sait-on de ces puces qui pourraient révolutionner l’IA ?

Selon le MIT Technology Review, IBM se serait inspiré du fonctionnement du cerveau humain pour créer des puces qui pourraient révolutionner l’IA. Comme le feraient des synapses en se connectant les unes aux autres pour transférer des informations, qui permettent de nouveaux apprentissages, les réseaux neuronaux artificiels communiquent en eux. Cela ressemble à s’y méprendre au fonctionnement d’un logiciel sauf qu’ici, le composant principal est matériel.

L’équipe de chercheurs, qui œuvrent chez IBM, n’a pu tester qu’un réseau de neurones, construit à partir des composants, capables de réaliser deux tâches simples de reconnaissance d’image, mais a déjà acquis la certitude que cette méthode d’apprentissage automatique ne nécessite que très peu d’énergie (environ 1%). La prochaine étape serait de parvenir à créer un prototype complet de ces puces qui pourraient révolutionner l’IA. D’ailleurs, cela permettrait de démontrer combien IBM a eu raison de s’investir dans différents projets de recherche autour des nouvelles technologies.

Cette approche est directement inspirée des neurosciences et elle devrait, d’ici quelques années, offrir la possibilité à IBM de commercialiser des puces qui pourraient révolutionner l’IA. En cas de succès, la vente de nouveaux types de composants microélectroniques pourrait donner un élan supplémentaire aux prochaines grandes avancées en matière d’IA et tout simplement, relancer IBM  !

Source

Send this to a friend