Divertissement

Le site américain BuzzFeed licencie l’ensemble de son équipe française

L'édition française avait été lancé en 2013.

BuzzFeed cesse ses activités en France. Après quatre ans de service, les 14 employés français du site américain ont été licencié. Un porte-parole du média a justifié cette décision inattendue par des revenus insuffisants et « l’incertitude des pistes de croissance sur le marché français« .

Selon les informations du Monde, Scott Lamb, le dirigeant du site en ligne aurait annoncé, ce jeudi 7 juin, la cessation de l’activité en France et le licenciement de l’ensemble de ses salariés. La rédaction parisienne est sous le choc. « C’est extrêmement violent pour les équipes qui sont très impliquées dans ce projet. C’est complètement inattendu, il n’y avait aucun signe annonciateur. C’est une décision incompréhensible », a déclaré au Monde Stéphane Jourdain, rédacteur en chef.

BuzzFeed avait été lancé en 2013 en France. Rapidement sa ligne éditoriale mêlant divertissement et informations, à l’aide de listes, d’images et autres gif, a séduit sur les réseaux sociaux. La décision de fermer le site est d’autant plus incompréhensible que selon les désormais ex-salariés, le trafic du site ne cessait d’augmenter et que plusieurs scoops avaient été révélé par leur équipe. Des enquêtes sur les coulisses de la campagne de Marine Le Pen ou encore un reportage sur un célèbre restaurant parisien accusé de refuser les femmes voilées, avaient été largement relayés par les médias « traditionnels » permettant à BuzzFeed France d’acquérir une véritable crédibilité.

BuzzFeed n’en est cependant pas à sa première difficulté. Fin 2017, le « pure player » avait déjà annoncé le licenciement d’une centaine de personnes aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. La maison-mère évoque des raisons financières pour justifier ces décisions. BuzzFeed, dont le modèle économique est entièrement axé sur la publicité, a souffert de la nouvelle politique de Facebook qui a décidé de favoriser les contenus postés par des amis plutôt que ceux des médias. Le média américain accuse également la concurrence de sites comme Konbini ou Brut.

L’arrêt de l’édition française démontre bien la fragilité des modèles de médias gratuits. D’après le Wall Street Journal, le chiffre d’affaires de BuzzFeed est loin d’atteindre ses objectifs financiers de 350 millions de dollars, pour l’année 2017. Consciente de ses limites la société tente depuis plusieurs années de se diversifier. Notamment avec la création de sa propre série, Worth it, ou encore « Tasty« , une marque dédiée à la cuisine sur les réseaux sociaux, lancé en 2016, qui commercialise des ustensiles connectés et des livres de recette.

Send this to a friend