Google vient d’annoncer que 400 gares indiennes offraient grâce à Google Station le Wi-Fi public. Depuis 2015, la firme américaine travaille avec Indian Railways et Railtel pour proposer une autre expérience aux utilisateurs des gares et leur faciliter la vie. À l’annonce de ce projet en 2015, Sundar Pichai et le Premier Ministre indien, Narendrea Modi avait annoncé que plus de 400 gares seraient équipées du Wi-Fi public dans toute l’Inde. La première gare, Mumbai Central a été équipé en janvier 2016. Aujourd’hui l’entreprise annonce avoir atteint son objectif en ayant équipé la 400ème gare, la gare de Dibrugarh au nord-est de l’Inde.

En tout c’est plus de 8 millions de personnes qui utilisent Google Station chaque mois. La firme américaine apporte plus de précisions en expliquant qu’en moyenne, 350 Mo de données sont consommées par chaque utilisateur et que plus de la moitié de ces personnes effectuent plusieurs connexions chaque jour. En 2016, une étude sur la gare la plus fréquentée d’Inde, celle de Patna, montrait que sur les hotspots Wi-Fi, les recherches les plus courantes concernaient la pornographie …
Avec cet objectif atteint, Google souhaite aller plus loin, car son « voyage reste inachevé. » Au-delà des gares, l’entreprise va équiper des villes et des personnes qui ne vivent ou ne travaillent pas à côté des gares. Elle a d’ailleurs annoncé que la ville de Pune était à présent équipée de plus de 150 points d’accès au Wi-Fi. L’entreprise « reste déterminée à rendre l’Internet accessible et utile à tous en Inde.»

Le programme de Wi-Fi public haut-débit du géant américain Google Station existe également en dehors de l’Inde. Il a en effet été lancé en Indonésie ainsi qu’en Inde et la firme américaine souhaite à l’avenir déployer sa solution dans d’autres pays du monde. Google mise beaucoup sur l’Inde et souhaite que l’ensemble de la population ait accès aux différents services disponibles en Inde. En mars dernier, l’entreprise intégrait Tez, une application de paiement à son système de messagerie.