Les rumeurs allaient bon train ces dernières semaines sur les forums et YouTube concernant la licence Pokémon : gameplay, univers, scénario, etc. On pouvait entendre tout et n’importe quoi, faisant de ce fait le jeu de Nintendo. Mais pas plus tard qu’hier, l’éditeur de Kyoto a d’abattu une licence majeure sur sa dernière console, la Nintendo Switch et l’annonce de deux titres.

Pokémon Quest et Let’s Go Pikachu / Let’s Go Évoli

Tout d’abord commençons par le titre qui est déjà disponible sur le e-shop de la Nintendo Switch : Pokémon Quest. Téléchargeable depuis le e-shop Nintendo, ce titre est un free-to-play développé par le studio Game Freak inc. (celui à l’origine de titres originaux). Pour aborder le gameplay, le jeu se situe sur une nouvelle région appelée l’Île Trois-Dés. Nom qui fait allusion au graphisme cubique qui nous rappelle ceux de Minecraft et plus globalement la tendance au retro-gaming que Nintendo assume depuis quelques années. Sur cette île en question, vous partez à l’exploration en compagnie de trois Pokémons se déplaçant librement. Vos actions se limitent à créer une équipe parfaite en combinant leurs spécificités et leurs attaques afin d’affronter les Pokémon sauvages. Tout comme le veut un RPG, vous pourrez améliorer votre équipe au fil de la partie ainsi que votre campement. Ce dernier sert de base et fait référence aux cachettes que l’on pouvait personnaliser depuis le titre Pokémon Rubis / Saphir sur Game Boy Advance (en 2002). Si Pokémon Quest est en free-to-play, cela veut dire que le jeu intègre des achats in-game pour pouvoir progresser plus vite ou encore personnaliser votre campement.

Le premier titre devrait ravir certains joueurs et curieux, il est sans nul doute là pour faire patienter les fans de la saga avec l’annonce du deuxième jeu prévu en novembre 2018 : Pokémon Let’s Go Pikachu et Let’s Go Évoli. Déclinée en deux titres comme le veut la coutume de la licence, la trame principale sera identique. En tout cas, c’est le jeu tant attendu des “Pokémaniacs” puisque le dernier teasing de Nintendo remonte à l’édition 2017 de l’E3 (Electronic Entertainment Expo). Pokémon Let’s Go se veut le nouveau RPGde la licence sur console. Jusqu’à présent les seuls titres de Pokémon sur console correspondaient à des side stories. Rappelez-vous de Pokémon Snap depuis la Nintendo 64.

Point essentiel et servant de transition à la deuxième partie de cet article, la synchronisation avec Pokémon Go qui est un titre uniquement sur smartphone. Le jeu avait fait énormément parlé de lui à sa sortie et présenté comme une illustration parfaite de l’évolution de l’industrie du jeu vidéo où le mobile représente 51 % du marché du gaming en 2017. Votre expérience du jeu en nomade pourra être combinée à votre expérience de joueur sur console. Une association qui illustre très bien le parti-pris de l’éditeur et sa vision du marché.

Le pari du mix pour Nintendo et Pokémon

Avec la sortie de sa nouvelle console Nintendo Switch, l’éditeur japonais avait réussi un (nouveau) coup de maître en dispruptant l’expérience du joueur en mélangeant mobilité et tradition. On l’a évoqué plus haut, le mobile (smartphone) représente 51 %. du marché, pour autant le cœur de cible des éditeurs ne sont pas forcément les mêmes joueurs que sur mobile. Ou en tout cas, ils n’ont pas les mêmes exigences. La réussite d’un titre comme Zelda: Breath of Wild et les ventes de la console ont prouvé que Nintendo avait su répondre aux attentes des deux parties : le joueur sur mobile et le gamer traditionnel.

Avec Pokémon Let’s Go, la vision se confirme en associant l’application mobile Pokémon Go qui est éditée par un autre studio que Game Freak (Niantic). De telles annonces pourraient bien repositionner Nintendo sur le marché des jeux vidéo sur mobile avec des licences et une console hybride.