Des photos qui s’écoutent. Voilà l’étonnant projet de Cities and Memory. Baptisé “Sound Photography” il permet de créer des bandes-son pour les photographies.

Le principe est simple, des volontaires envoient des photos de différents lieux dans le monde qui sont stockées dans une base de données. Des artistes choisissent alors une photographie et composent une musique inspirée par le cliché. “Sound Photography” regroupe plus de 500 artistes venant de 75 pays différents.

À l’origine de ce concept se trouve un artiste d’Oxford, Stuart Fowkes passionné par le son et l’enregistrement des bruits du quotidien. Interviewé par The Verge, il revient sur sa fascination pour le son qu’il considère comme un “sens négligé“. Avec ce projet Stuart Fowkes veut transformer les sons du quotidien en quelque chose de purement artistique, amener les gens “à penser différemment le monde qui les entoure et la façon dont ils l’écoutent.

Sound of Photography fait d’ailleurs parti d’un projet global “Cities and Memory“, un travail collaboratif de carte sonore. Le brouhaha d’un métro à Pékin, l’appel à la prière au Mont du Temple à Jérusalem, des chants traditionnels de femmes au Rwanda, ou encore le bourdonnement des moteurs vaporetto à Venise … Partout à travers le monde des personnes envoient des sons de l’endroit où ils se trouvent, puis des artistes créent une musique à partir de l’ambiance originale. Il existe actuellement 2 000 sons sur la carte répartis dans 75 pays.

Vous vous souvenez certainement des bandes sons de vos films favoris, bientôt vous fredonnerez peut-être celle de vos photos préférées.