Intelligence Artificielle Science Technologie

L’IA de Google capable de remédier à la dépression ou à la pauvreté ?

« Nous ne sommes qu’au début de notre voyage qui consiste à comprendre la manière d’utiliser les données des utilisateurs »

Le célèbre média américain The Verge s’est procuré et a mis en ligne une vidéo interne de Google. Cette vidéo a été montée en 2016 par Nick Foster qui dirige le labo X chez Google.

Pourquoi cette vidéo suscite tant d’engouement ?

Il faut dire que ces images ne sont pas banales et sont assez étranges. Durant les 8 minutes de vidéos, on peut admirer une vision futuriste de l’utilisation de nos données personnelles afin de contrôler le comportement humain mais aussi de trouver des solutions pour stopper la pauvreté dans le monde ou encore par exemple pour soigner la dépression.

La voix off que l’on entend tout au long de la vidéo pose le décor en déclarant : « Nous ne sommes qu’au début de notre voyage qui consiste à comprendre la manière d’utiliser les données des utilisateurs »

Au niveau du contenu de la vidéo, on y découvre des idées futuristes dignes d’un épisode de la série Black Mirror. On peut par exemple y voir une société dans laquelle nos données personnelles numériques seront transmises aux générations à venir tout comme le sont aujourd’hui les gènes du corps humain.

L’ingénieur dans cette vidéo développe grâce à ces données un processus qui permettrait de comprendre les comportements humains et ainsi en dégager les solutions de problématiques complexes comme la dépression ou la pauvreté.

Google a confié à The Verge que le côté provoquant de cette vidéo est volontaire et qu’elle n’était pas destinée à être diffusée au grand public : « Nous comprenons que cette vidéo soit perturbante — elle a été faite pour ça. C’est une expérimentation mentale créée par notre équipe Design, une technique appelée ‘design spéculatif’ pour explorer des idées et concepts inconfortables dans le but de générer des discussions et des débats. Ce n’est pas lié à des projets en cours ou futurs. »

Send this to a friend