Technologie

Drive.ai : la startup fait rouler ses véhicules sans chauffeurs au Texas

Le lancement officiel du service aura lieu cet été

La jeune pousse Drive.ai a indiqué cette semaine qu’elle lançait ses tests sur les routes californiennes.

Plus tôt cette année, l’entreprise basée en Californie avait fait part de son intention de lancer un service de véhicules autonome dans l’État du Texas. Plus spécifiquement, il est prévu que la jeune pousse fondée en 2015 fasse entrer ses véhicules en action sur les routes publiques de Frisco, une banlieue de Dallas-Forth Worth (Texas), dès cet été. Actuellement, la date de mise en service de la flotte autonome est fixée au mois de juillet 2018.

Pour se faire, Drive.ai procède à des tests qui ont débuté cette semaine. Les véhicules en question possèdent une autonomie de niveau 4, c’est-à-dire que l’assistance de la part d’un chauffeur n’est pas requise (dans une zone géographique déterminée). C’est justement là que se démarque la startup américaine, puisque la majorité des véhicules concurrents requièrent toujours un opérateur à bord. Dans un post, l’entreprise a indiqué : « Nous sommes enthousiastes à l’idée d’apporter notre technologie autonome au Texas et nous avons hâte de partager plus de détails avec vous à mesure que nous nous rapprochons du lancement ».

Néanmoins, le public ne devrait pas pouvoir profiter des avantages des véhicules entièrement autonomes au début des tests puisque l’entreprise souhaite procéder par étapes. Au fil des tests, des opérateurs seront présents à la place du conducteur, avant de prendre la place du passager puis de disparaître totalement de la voiture. Un opérateur à distance pourra tout de même prendre le contrôle du véhicule à distance si cela est nécessaire, comme l’exige la loi. D’ici la fin de l’année 2018, aucune personne, hormis le passager, ne devrait donc être présente à bord.

Une vidéo fournie par la startup met en scène le modèle autonome Nissan V200 en train de traverser des voies de circulation, de croiser des cyclistes et des piétons et aussi d’entrer sur un rond-point. Une vidéo souhaitant certainement rassurer de potentiels utilisateurs devenus sceptiques après les récentes affaires ayant mis en cause les capteurs et les réglages des véhicules Uber.

Avec ce projet, Drive.ai devient la deuxième entreprise à proposer des véhicules entièrement sans chauffeur, aux côtés de la filiale d’Alphabet, Waymo.

Source.

Send this to a friend