Pour mettre à mal la croissance exceptionnelle que connaît Netflix à travers le monde, tous les moyens sont mis en oeuvre. En marge du Festival Séries Mania qui se déroule à Lille jusqu’au 5 mai, les groupes audiovisuels publics français (France Télévisions), italiens (la Rai) et allemands (ZDF) ont annoncé la création de “L’alliance”. Celle-ci vise à rassembler les talents européens de la création audiovisuelle afin de proposer des contenus originaux à destination du public européen.

L’idée est bien entendu de mener une contre-offensive d’ampleur face au géant du service de vidéos à la demande qu’est Netflix, qui vient d’atteindre les 125 millions d’abonnés dans le monde. C’est Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, qui est à l’origine de ce projet. « Je suis convaincue que l’empreinte viable pour produire, promouvoir et exposer des séries de niveau international, c’est l’Europe » explique-t-elle pour légitimer le projet. La RTVE (Espagne), la RTBF (Belgique), la VRT (Belgique) et la RTS (Suisse) seront également sollicitées dans le cadre de partenariats privilégiés.

L’objectif premier de ce regroupement est d’abord d’ordre financier, dans la mesure où il favorisera la production de séries aux budgets plus conséquents. Les trois groupes audiovisuels espèrent également sur le long terme garder en leur possession les droits de leurs créations originales afin d’alimenter une éventuelle nouvelle plateforme de vidéos à la demande, souhaitée depuis longtemps par la PDG de France Télévisions pour lutter face à Netflix.

Des projets concrets ont déjà été annoncés. France Télévisions produira conjointement avec la ZDF la série Dubaï. Français et italiens collaboreront également à la production d’Eternal City, série policière qui plongera le spectateur dans le cinéma italien des années 60. Sans oublier Léonardo, fiction portant sur l’oeuvre et la vie de Leonardo Da Vinci. D’autres projets sont également en cours de production, « qui ne sont que le début d’une longue liste », s’enthousiasme Takis Candilis, le nouveau numéro 2 de France Télévisions.