Au premier trimestre 2018, Tesla a généré des revenus inouïs, mais d’autre part, l’entreprise a brûlé plus de cash que jamais.

À la fin du mois de mars, plusieurs analystes ne donnaient pas cher de la peau de Tesla. Selon certains, l’entreprise n’avait plus que trois à six mois à vivre. Plusieurs éléments avaient alors amené John Thompson, directeur des investissements chez Vilas Capital Management, à penser que la compagnie d’Elon Musk allait faire faillite. Si la vitesse de production inquiétait, la demande de Model X et S était également considérée comme étant en baisse. Néanmoins, les résultats du premier trimestre s’annoncent relativement bons et surpassent les prévisions des analystes.

En termes de chiffres, Tesla a généré des revenus de 3,4 milliards de dollars ce trimestre, un résultat qui n’avait jamais été atteint auparavant. Néanmoins, la société a également brûlé beaucoup de cash, transformant ainsi ce chiffre d’affaires en une perte d’environ 785 millions de dollars.

Tesla cash résultats

Capture d'écran © The Verge

Tesla a également souhaité rassurer ses investisseurs au sujet de ce potentiel risque de faillite. Concernant la production, l’entreprise a indiqué qu’elle avait produit 2 270 Model 3 par semaine durant le mois d’avril. Si le total n’atteint pas encore les 5 000 véhicules à la semaine, - un objectif que Tesla souhaite toujours atteindre-, il a au moins le mérite de passer le cap symbolique des 1 000 voitures. Pour ce qui est du futur de la production, la société a estimé qu’elle devrait toucher à son but au mois de juillet. D’ici la fin de l’année, 6 000 véhicules par semaine devraient être assemblés afin de permettre une marge d’erreur suffisante.

Outre les demandes de Model 3, la firme indique que l'attrait pour les Model X et S est également puissant. De fait, Tesla aurait fabriqués 24 728 voitures de Model S et X, tout en livrant un total de 21 815 d'entre eux.

Malgré le fait que Tesla brûle encore énormément de cash, la compagnie a indiqué qu’elle souhaitait devenir rentable d’ici le troisième ou le quatrième trimestre à venir.

Source.