Le géant à la pomme Apple serait intéressé par un rachat total ou partiel du géant de la presse américaine Condé Nast. Le groupe est propriétaire d’une vingtaine de titres. Cette rumeur lancée par le quotidien britannique The Guardian témoignerait de la volonté du groupe de Tim Cook de diversifier ses activités.

Nous ne sommes pas à vendre” a toutefois tenu à clarifier Bob Sauerberg, le PDG du groupe de presse américain en poste depuis janvier 2016. Le rachat du service de presse numérique Texture par Apple le mois dernier (qui publie par ailleurs de nombreux titres du groupe de presse Condé Nast) laisse néanmoins présager un véritable intérêt du groupe pour le secteur. Notamment dans le but d’enrichir sa plateforme Apple News, pour le moment disponible uniquement sur le sol américain.

L’éditeur de presse se trouverait actuellement dans une situation financière compliquée. En effet, il enregistre des pertes à hauteur de 100 millions de dollars pour l’année écoulée. Il ne serait donc pas impossible qu’une vente totale ou partielle de ses actions soit envisagée. Sa filiale française a nommé un nouveau président le mois dernier, en la personne d’Yves Bougon, ancien directeur groupe japonais Hearst Fujingaho, qui entrera en fonction le 7 mai prochain.

Les contenus semblent être une mine d’or en devenir pour Apple, qu’il s’agisse de musique, vidéo, ou de presse. On apprenait cet été que la marque à la pomme avait une enveloppe d’un milliard à dépenser dans la création de contenu original. Pour cela, le géant a débauché deux employés de Sony Pictures Télévisions et l’un avait déclaré qu’ils souhaitaient “apporter à la vidéo ce qu’Apple a réussi avec succès avec ses autres services et produits”.

Entre Amazon, Disney, Netflix, Apple, et tous les producteurs de séries qui sont tentés de s’emparer de nos écrans reliés à Internet, la bataille s’annonce rude, avec certainement des dommages collatéraux.