Nikola Motor poursuit Tesla en justice pour violation de brevet
Technologie

Nikola Motor poursuit Tesla en justice pour violation de brevet

La compagnie a présenté son camion en 2016

La société américaine Nikola Motor Company a indiqué qu’elle poursuivait Tesla en raison du fait que le camion électrique de ce dernier serait trop similaire au sien.

Fondée en 2014, la compagnie Nikola Motor a présenté deux véhicules en 2016, dont un camion semi-électrique à hydrogène. Depuis, elle a également présenté un deuxième camion et indiqué qu’elle souhaitait ouvrir une usine en Arizona.

De fait, l’entreprise a déposé une action en justice dans l’État, arguant du fait que le camion Semi de Tesla viole plusieurs de ses brevets. Lorsqu’elle travaillait sur son véhicule, Nikola Motor aurait obtenu six brevets portant sur les spécificités du design du camion, à l’exemple de son pare-brise, sa porte, son revêtement et son design général. Lorsque quelques photos du camion de Tesla ont fuité avant sa sortie, la société basée dans l’Utah a remarqué les similitudes et tenté de contacter l’entreprise de Musk. Dans la lettre, elle indiquait vouloir discuter afin de régler cette divergence avant l’annonce officielle du camion Semi. Tesla n’aurait jamais répondu à cette missive.

Tesla Nikola Motor
La photo qui a fuité avant l’annonce officielle de Tesla © Reddit

De fait, Nikola Motor considère que le design de son concurrent provoquerait une « confusion sur le marché » et que cela nuirait « à la capacité de Nikola d’attirer des investisseurs et des partenaires, parce que les investisseurs peuvent maintenant s’associer à Tesla pour avoir un semi-remorque à carburant alternatif ». Selon la compagnie, le préjudice causé dépasserait le montant de deux milliards de dollars.

Dans un communiqué transmis à The Verge, la société a indiqué qu’elle ne ferait « pas de commentaires puisque c’est [l’affaire] devant tribunaux ». Pour sa part, un porte-parole de Tesla a indiqué à Reuters dans un mail que « Il est évident qu’il n’y a aucun mérite à ce procès ».

Source.

Send this to a friend