Disney Research dévoile sa « Jacket Force » pour dynamiser la VR
DivertissementTechnologie

Disney Research dévoile sa « Jacket Force » pour dynamiser la VR

Un équipement qui ressemble à un gilet pare-balles

Les chercheurs du département R&D du géant américain se sont associés aux équipes de l’Université Carnegie Mellon et au MIT Media Lab afin de développer la Jacket Force. Cette veste à retour de force devrait permettre de créer des sensations physiques chez les utilisateurs de casque de réalité virtuelle. Compte tenu de l’intérêt grandissant pour les expériences interactives, il y a fort à parier qu’une telle technologie pourrait finalement être déployée dans certaines attractions des célèbres parcs à thème.

En dépit de son look très futuriste, la Jacket Force ressemble à s’y méprendre à un gilet pare-balles, voire même à un blouson spatial doté d’airbags individuels qui permettraient d’absorber les chocs. En réalité, cette veste innovante intègre une gaine souple, qui contient 26 sacs d’air entièrement reliés par des tubes à un mécanisme. Ce dernier les gonfle et les dégonfle avec précision au moment approprié. Ainsi, lorsque la Jacket Force est associée à une expérience de réalité virtuelle, celui ou celle qui la porte peut ressentir des sensations haptiques, allant de la simple tape dans le dos au câlin en passant par la boule de neige reçue sur le bras, lors d’une interaction.

Aux dernières nouvelles, un prototype serait testé depuis quelque temps au sein d’une expérience sur le thème de Star Wars dans l’un des villages Disney. En effet, les équipes de chercheurs doivent faire face à deux inconvénients majeurs. Le premier réside dans le poids de cette veste innovante qui flirte avec les 3 kilos. Alors que le second concerne son mode de fonctionnement. Actuellement, cette première version de la Jacket Force ne fonctionne qu’en présence d’une machine-outil, dont la mission principale consiste à envoyer puis à retirer l’air transmis vers les coussins positionnés à l’avant, dans le dos et sur les bras. Dans de telles conditions, difficile d’imaginer une utilisation nomade en totale autonomie…

Source.

Send this to a friend