Réseaux Sociaux

Facebook veut créer une application de messagerie destinée aux lycéens

Un retour à l'idée initiale de The Facebook ?

Le réseau social de Zuckerberg travaille sur une application de messagerie semblable à Messenger, mais directement destinée aux lycéens.

Selon un article de The Next Web publié le 21 avril, Facebook serait en train de concevoir une messagerie instantanée baptisée « High School Networks ». Là où Messenger est accessible à tous les utilisateurs du réseau social, cette dernière viserait spécifiquement les adolescents. Bien que cette fonctionnalité semble actuellement cachée, The Next Web indique avoir eu accès à plusieurs captures d’écran qui lui ont été fournies par une source anonyme.

De fait, la messagerie « High School Networks » fonctionnerait comme une extension de Messenger. Il est possible qu’elle permette de chercher son école et des camarades, mais également de s’inscrire à des chats particuliers. Les élèves pourront aussi suggérer leur école à l’application, si elle n’apparaît pas dans la liste, et ajouter ou supprimer une école s’ils déménagent en cours d’année. Selon le média américain, l’application mettrait en place un processus de vérification pour les nouveaux membres, et celui-ci pourrait se baser sur une photo d’identité et une carte scolaire.

D’une part, il est certain qu’une telle application pourrait permettre de faciliter les échanges entre les lycéens, mais également avec les professeurs, puisque l’outil serait totalement gratuit. Néanmoins, cette nouvelle application pourrait également être à l’origine de nouveaux comportements néfastes semblables à ceux déjà existants sur les réseaux sociaux. Là où le harcèlement avait pour habitude de se terminer lorsqu’un élève rentrait chez lui, les réseaux sociaux ont bouleversé cette pratique. De fait, les réseaux sociaux peuvent rapidement se transformer en un canal de haine chez les lycéens, à l’exemple de l’application Gossip qui a finalement été interdite.

Pour ce qui est de l’objectif de Facebook, ce dernier cherche certainement à séduire une tranche d’âge qui se détourne de plus en plus au profit de réseaux comme Snapchat.

En 2004, Zuckerberg a créé The Facebook afin de rassembler une communauté déjà existante, et à laquelle il appartenait déjà : la faculté de Harvard. Par la suite, le réseau a été exporté à d’autres écoles avant de sortir du cadre scolaire pour être finalement accessible à tous.

Il est intéressant de voir que, plus de 10 ans après sa création, le réseau social puise dans ses origines pour essayer de mettre en place un système relativement similaire à son idée de base.

Autre question intéressante : que fera Facebook des données issues de cette nouvelle messagerie ? En plein scandale Cambridge Analytica, le réseau social aura plutôt intérêt à se préparer à cette question s’il venait à lancer « High School Networks ».

Pour l’instant, Facebook n’a pas confirmé la découverte de The Next Web.

Send this to a friend