La plateforme de streaming Netflix semble s’intéresser de près à l’achat de plusieurs salles de cinéma qui lui permettrait de projeter ses contenus vidéo.

Selon le Los Angeles Times, Netflix était prêt à investir dans la chaîne de cinéma américaine Landmark Theatres. Peu connue en France, la marque compte un peu plus d’une cinquantaine de salles et quelque 250 écrans. Néanmoins, il semblerait que la plateforme ait finalement mis fin aux discussions, en raison du prix demandé par le milliardaire Mark Cuban, propriétaire de la chaîne. Une décision qui n’a pas l’air de stopper sa recherche globale.

Si Netflix compte un nombre d’abonnés qui grandit de façon exponentielle, il reste quelques entités qui doutent encore de sa crédibilité. Au Festival de Cannes l’an dernier, les films Ojka et The Meyerowtiz Stories, tous deux réalisés par Netflix avait fait polémique. En cause, le fait que Netflix ne respectait pas les critères de la réglementation, qui veillent à ce que les films présentés à cannes sortent ensuite en salles. Depuis, le Festival de Cannes a indiqué dans un communiqué : « Dorénavant, tout film qui souhaitera concourir en compétition à Cannes devra préalablement s’engager à être distribué dans les salles françaises ». De fait, Netflix est déclaré aux abonnés absents et ne proposera aucun film à Cannes cette année.

Outre la crédibilité que pourrait acquérir Netflix grâce à cette manœuvre, cela pourrait également lui permettre de proposer ses contenus originaux aux Oscars. Cette nouvelle est un bon indicateur de la façon dont la plateforme visualise l’avenir. Si elle présentait initialement son modèle comme l’avènement du système classique, le bon juste milieu pourrait finalement être de laisser l’utilisateur faire son choix entre les deux canaux de diffusion.

Source.